Tabarka Jazz Festival : De bons spectacles en perspective





A peine le Festival de Raï vient-il de prendre fin, hier samedi, à Tabarka, que la cité du Corail s’apprête à accueillir son traditionnel Festival Jazz International qui démarrera vendredi prochain. C’est au jazzman italien, Enrico Rava, que revient l’honneur d’inaugurer cette nouvelle édition du festival. Surnommé l’Italien aux longs cheveux cendrés, Enrico Rava, l’un des plus connus du monde du jazz international, ces quatre dernières décennies, se produira à la Basilique de Tabarka, avec les artistes de son groupe au grand complet. Le jazzman italien jouera en compagnie de Gianluca Petrella qui sera au trombone, du pianiste Andrea Pozza et du contrebassiste Giovani Maier. Le groupe sera accompagné par le grand batteur U.T Ghandi. C’est donc un concert inédit qui est attendu le vendredi prochain, à l’occasion de la première soirée du Festival Jazz International de Tabarka. Le jazzman italien interprétera des compositions de son dernier album «Easy living», pour la plupart inspirées du «Bop» qui continue de l’influencer. Considéré comme l’un des derniers vétérans du jazz, Enrico a déjà joué dans le prestigieux «Blue Note» de New York avec son quintet. Ce n’est donc pas un hasard s’il est choisi pour inaugurer le gala du jazz de Tabarka. Outre Enrico Rava, d’autres jazzmen, Américains notamment, se produiront et donneront pas moins de trois concerts. D’abord, le grand groupe de «L’Ensemble Bleu» de Billy Paul qui donnera un concert inédit, samedi prochain. Hichem Hemrit, seul jazzman tunisien, au programme de cette édition se produira par la suite le dimanche prochain. Il interprétera les morceaux de son nouvel album «Stamba» qui paraîtra en octobre prochain. De son côté, Manu Dibango, le célèbre saxophoniste camerounais, se produira pour la troisième fois à la Basilique de Tabarka, mais cette fois-ci, en compagnie du jazzman congolais Ray Lema. D’autres groupes, à l’instar de celui dirigé par l’Espagnol Perico Saubet Quartet, du groupe multiculturel français «Gnaouia», et de la troupe française «Romane», figurent aussi au programme. Mais c'est au groupe «Liz McComb» des USA que revient l’honneur de clôturer l’édition 2004 du Festival Jazz International de Tabarka. Ousmane wagué


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com