Turquie : Psychose d’attentat pour la visite de Bush





Le Quotidien-Agences La Turquie était frappée d'une psychose d'attentat, hier, alors qu'elle s'apprêtait à accueillir le président américain George W. Bush pour une visite à Ankara qui sera suivie du sommet de l'Otan à Istanbul, un déplacement pour lequel des moyens de sécurité exceptionnels ont été mis en place. Hier matin, une bombe de faible puissance attachée à une banderole anti-Otan a ainsi explosé sur une passerelle pour piétons à Istanbul, sans faire de blessés, soit la troisième explosion en trois jours. "C'est un incident sans gravité. Les forces de sécurité s'en sont occupé", a toutefois déclaré un porte-parole de la police. Deux autres bombes avaient explosé jeudi. L'une, de faible puissance à Ankara, à l'Hôtel Hilton, où le président Bush devait séjourner hier soir, avait fait trois blessés dont deux policiers. Quelques heures plus tard, une autre bombe explosait dans un autobus à Istanbul, faisant quatre morts et plus d'une douzaine de blessés. Les autorités attribuent ces explosions à des groupuscules d'extrême gauche. L'espace aérien d'Ankara sera temporairement fermé à l'occasion de l'arrivée du président, selon la presse qui relève que les mesures de sécurité déployées pour Bush "surpassent de loin" celles mises en place pour son prédécesseur Bill Clinton lors de son déplacement en Turquie en 1999. Bush doit s'entretenir aujourd’hui avec son homologue turc Ahmet Necdet Sezer et avec le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan des questions bilatérales, de l'Irak et du Proche-Orient. Dans l'après-midi, il rejoindra Istanbul où il assistera lundi et mardi au sommet de l'Otan.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com