U.D.U. : Le congrès de toutes les incertitudes…





Tunis-Le Quotidien Les préparatifs pour le congrès de l’Union Démocratique Unioniste (UDU) semblent peiner à atteindre la vitesse de croisière. En témoigne le bilan «maigre» du programme de restructuration des fédérations régionales entamé récemment. Sur les dix congrès des fédérations programmés le week-end dernier, deux seulement se sont tenus au Kef et à Jendouba. Outre la situation financière peu reluisante des structures régionales du parti, bon nombre de militants estiment qu’il serait plus judicieux de reporter la tenue du congrès du parti pour l’année 2005 à cause de la «pression du temps» et de charger le conseil national de décider de la participation du parti aux présidentielles et législatives d’octobre prochain. Les militants favorables à la tenue du congrès pensent, en revanche, que l’intérêt général du parti devrait être placé au-dessus des «intérêts personnels et des considérations électorales» relatives aux prochaines échéances électorales et accusent les voix appelant au report du congrès de vouloir «sauvegarder leurs sièges». Les observateurs estiment que le démarrage difficile du programme de restructuration des fédérations, le «piétinement» qui marque les travaux de la commission de préparation du congrès et la situation financière délicate par laquelle passe le parti risquent de reporter le congrès et d’attiser davantage la lutte des clans au sein de cette formation politique d’obédience nationaliste arabe demeurée sans chef d’orchestre depuis l’incarcération de son secrétaire général pour «malversations au sein d’une entreprise publique» dont il était le PDG depuis septembre 2003. Mais là où le bât blesse, c’est que l’UDU risque, de ce fait, de perdre sa place sur l’échiquier politique national... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com