Les jeunes et l’aspect matériel : L’argent fait-il le bonheur?





Entre quête de bonheur et désir de luxe les jeunes cultivent de plus en plus des rapports particuliers avec l’argent. La plupart des jeunes continuent à fantasmer encore et toujours sur l’argent. Du fric, du fric rien que du fric. Espérant atteindre un certain standing de vie, ces jeunes n'arrêtent pas de rêvasser. Conçoivent-ils justement l’argent comme une source incontournable de bonheur? D’autres, se contentent au contraire, de ce qu’ils ont, convaincus qu’ils sont , que le bonheur ne dépend pas que du matériel. Emir Ghorbal, 21 ans, étudiant en 3ème année comptabilité pense que l’argent facilite sûrement la vie «mais ne permet pas de tout acheter». De son côté, Mahmoud Ben Sassi, 23 ans, étudiant à l’ESEC, affirme que l’argent résoud tous les problèmes d’ordre matériel uniquement mais en aucun cas «il peut nous permettre d’acquérir l’amitié et l’amour». Il faut dire que chacun a sa propre conception du bonheur. Pour Mahmoud, le bonheur ne dépend pas de l’aspect matériel même si les conditions matérielles influent toujours sur les relations humaines. «Franchement, si j’avais à choisir entre la santé et l’argent je choisirai sans aucune hésitation d’avoir une bonne santé», dit-il. Nizar Chouchène, 23 ans, étudiant en économie et gestion, lui, est plutôt pragmatique. Il estime que l’argent fait le bonheur des uns et le malheur des autres. «Pour servir les grandes causes, l’argent ne peut être que porteur de bien-être et de joie pour ceux qui en ont vraiment besoin. Mais quand le fric devient un intérêt personnel qui dépasse tous les principes et les valeurs de la vie, il ne peut qu’engendrer les destructions, comme c’est le cas d’ailleurs en Irak. Parce que, en fin de compte, cette guerre est finalement une guerre pour l’argent et le pouvoir», affirme-t-il. Wissal Hasnaoui


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com