Intissar et Zoubeïr Chater : Une symbiose picturale





«Symbiose» est le titre de l’exposition de peintures qui se poursuit actuellement à l’Espace Garden Spa de l’hôtel Sheraton. L’approche picturale d’Intissar et Zoubeïr Chater peut être considérée dans sa dualité comme une première en Tunisie et dans l’histoire de la peinture. C’est que notre pays est innovant dans la scène artistique! La création picturale d’Intissar et Zoubeïr Chater est une coproduction singulière de deux êtres qui fusionnent dans la vie et que l’art n’a fait que rapprocher davantage. Un couple qui cultive une liberté de peindre, une folie imaginative et une sorte d’état second dans le processus créationnel. Leur symbiose a engendré des œuvres qui placent le spectateur dans un espace indéfini où il peut donner libre cours à son imagination. Ni thèmes, ni techniques, la peinture d’Intissar et Zoubeïr Chater est une retranscription de leurs émotions qui se manifeste dans le discours de chaque œuvre. «Elle aime les couleurs chaudes» nous disait son compagnon de route Zoubeïr Chater. Mais auparavant, ce dernier nous a décrit le chemin parcouru par ce couple artistique pour aboutir à cette belle œuvre picturale accomplie en parfaite symbiose. «Nous deux, sommes des autodidactes qui ont eu une formation personnelle à travers les lectures approfondies des revues spécialisées». Plein de nostalgie à l’égard de ses initiateurs, Zoubeïr nous renvoie à ses premières inspirations: «Mon père a été un bon dessinateur. Ma famille compte actuellement deux autres peintres non connus: mes deux sœurs sont en fait deux architectes dont l’une est aquarelliste, tandis que l’autre est céramiste et spécialiste en pastel». Parlant encore de cette «symbiose», Zoubeïr nous livre très ouvertement ses idées: «Je préfère la peinture à l’huile et à l’acrylique. Quant à ma femme, elle n’aime que la peinture à l’huile. Elle a adopté mes techniques et surtout les reliefs»… Et tout ce voyage de symbiose se donne à lire à l’instar de ce dernier exemple comme un ensemble de beaux compromis. Mondher Chraïet


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com