Opération israélienne à Gaza : …La terre brûlée





L'armée israélienne a pris le contrôle hier des secteurs clés du nord de la Bande de Gaza après un double raid aérien nocturne sur des objectifs liés au mouvement palestinien Hamas qui a revendiqué deux attaques anti-israéliennes meurtrières. Dans ce contexte, le ministre israélien de la Défense Shaoul Mofaz a annulé une visite en Italie prévue pour demain. Le Quotidien-AFP Des unités blindées, dont plusieurs bulldozers, ont pénétré dans le secteur de Beit Hanoun en suivant deux axes, appuyées par le feu d'hélicoptères de combat, prenant le contrôle de la zone industrielle de Beit Hanoun, selon des témoins et sources sécuritaires palestiniens. Des échanges de tirs ont été signalés dans le secteur ainsi que des affrontements entre jeunes lanceurs de pierres palestiniens et militaires lors desquels six adolescents ont été blessés par des tirs israéliens. Selon des témoins, le Hamas a annoncé par haut-parleurs qu'un militant du mouvement islamiste, Ghassan Adwakh, 30 ans, s'est donné la mort en actionnant une bombe pour tenter de freiner l'incursion israélienne. L'armée affirme que l'objectif de l'opération est d'empêcher de nouveaux tirs de roquettes sur Israël à partir de ce secteur, après la mort de deux Israéliens, dont un enfant de 3 ans, tués par des tirs similaires lundi à Sdérot (sud), revendiqués par le Hamas. "Il serait facile de raser Beit Hanoun pour régler la question des tirs de roquettes mais Israël s'impose d'agir dans cette guerre dans des limites", a déclaré le vice-ministre israélien de la Défense Zeev Boïm. Dans la nuit, des hélicoptères de combat ont tiré des roquettes sur un bâtiment de 12 étages à Gaza abritant des médias étrangers et palestiniens, dont les locaux de l'hebdomadaire Al Jil proche du Hamas qui a aussi revendiqué une attaque dimanche à l'explosif contre une position militaire au sud de Gaza qui a tué un soldat et blessé cinq autres. Trois Palestiniens ont été blessés dans le raid. L'attaque a visé "le siège d'un organe qui incite à la haine et est en contact continu avec les terroristes", a indiqué l'armée. Un second raid a visé un atelier métallurgique dans le camp de réfugiés de Nousseirat servant à produire des armes pour le Hamas, selon elle. L'armée a en outre dynamité deux immeubles palestiniens inhabités, non loin de la position israélienne attaquée dimanche, et détruit 16 maisons dans le village palestinien d'Al-Qarara, également proche. Le ministre israélien de l'Industrie et du Commerce Ehud Olmert a déclaré que son pays était engagé dans une "guerre de longue haleine", laissant entendre qu'il ne fallait pas attendre de résultats décisifs des opérations en cours. "Il n'y a pas ici de miracles, mais un processus long et systématique. Celui qui saura faire face et fera preuve de plus de patience finira par l'emporter", a-t-il dit. Par ailleurs, un adolescent palestinien blessé en mai par des tirs israéliens dans la Bande de Gaza est décédé portant à 4.135 le bilan des morts de l'Intifada, dont 3.140 Palestiniens.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com