Cisjordanie : La Cour suprême ordonne de modifier le tracé du mur de séparation





Le Quotidien-AFP La Cour suprême d'Israël a ordonné hier de modifier une partie du tracé de la barrière de séparation construit par Israël en Cisjordanie afin de préserver les droits de Palestiniens qui sont lésés, le ministère de la Défense annonçant qu'il respecterait cet arrêt. L'arrêt sans précédent a été rendu à la suite d'un recours présenté par les Conseils municipaux de huit villages palestiniens affectés par la barrière au nord-ouest d’Al-Qods occupée. Le tracé doit être modifié sur près d'une trentaine de kilomètres car il porte un grave préjudice à quelque 35.000 Palestiniens, a estimé dans son arrêt la Cour présidée par le juge Aharon Barak. Il a estimé qu'il est possible de définir un tracé de la barrière, qui s'enfonce en Cisjordanie occupée, assurant un peu moins de sécurité à Israël et davantage de justice pour les Palestiniens. "La marge supplémentaire de sécurité obtenue par le tracé actuel de la barrière n'est pas égale aux atteintes aux droits et intérêts des habitants" palestiniens du secteur, affirme-t-il. "Les critères sécuritaires pris en considération sont disproportionnés par rapport aux nécessités humanitaires, et la Cour ordonne au commandant de l'armée israélienne de réduire les atteintes aux droits des habitants en reconsidérant le tracé de la barrière dans les secteurs en question, même s'il ne peut pas totalement le modifier", dit encore cet arrêt de 50 pages.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com