Vacances d’été : Les lieux culte des jeunes





Leur rêve estival peut être un séjour “paradisiaque” dans un hôtel, une nuit endiablée dans une discothèque ou tout simplement une soirée intime entre amis. Les jeunes ont des endroits fétiches spécial été... Tunis - Le Quotidien Réputés “barboteurs” ou grands amateurs de baignades, les jeunes devraient mettre la plage au premier rang des endroits qu’ils affectionnent en matière de loisir. La réalité est tout autre. Bilel, 24 ans, étudiant en mécanique avion, boude la plage: “Primo, en dehors des hôtels, les plages sont mal fréquentées et sales. Secundo, j’ai une peau très sensible, chose qui me pousse à écarter la plage de ma liste de priorité”, dit-il. De nature calme et studieux, Bilel préfère les soirées nocturnes: “Je préfère profiter de l’été pour effectuer des stages. Après le coucher du soleil, je préfère rencontrer mes amis dans un salon de thé. Ces rencontres me permettent de changer d’air. J’aime aussi aller dans la banlieue Nord, le soir”, ajoute-t-il. Certains portant l’amour de la musique dans leur veines, et mélomanes jusqu’au bout des ongles, optent pour les soirées musicales. Mehdi, 26 ans, médecin, joue à la guitare, pour son propre plaisir. L’endroit le plus agréable pendant l’été est une place où il peut donner libre cours à ses dons artistiques. “Je ne trouve pas d’endroit spécial qui m’attire. Même si l’été est réputé saison de baignades, je vais très rarement à la plage et même si j’y vais, je n’aime pas y “barboter”. Le lieu qui me relaxe réellement, est celui qui sera apte à me réunir avec mes amis qui sont musiciens et où tout le groupe “s’adonne aux cordes”, dit-il. * Hammamet, le paradis... Pour d’autres, vacances d’été signifient automatiquement Hammamet. Noureddine, 26 ans, instituteur, aimerait déjà y être: “Je suis originaire de Zaghouan. Hammamet est proche de chez moi. Certes, j’aimerais passer tout un séjour dans un hôtel de la région, mais cela coûte trop cher... Pour rester raisonnable, j’y passe la journée et je rentre”, dit-il. * Le paradis hammamétois Pour Hana, 19 ans, bachelière, Hammamet, c’est le paradis. “Je ne peux pas concevoir des vacances hors de la région de Hammamet. Pour les jeunes, c’est un réel endroit de rêve. Tout s’y trouve : les plages, les restaurants, les boîtes de nuit, l’animation. C’est une ambiance purement juvénile. Certes, l’accès à Hammamet n’est pas à la portée de tous, mais tant mieux, parce que la sélection se fait automatiquement et on ne voit que les personnes d’un certain niveau intellectuel et social”, confie-t-elle. Mohamed Amine, 19 ans, également bachelier, est un fidèle visiteur de Hammamet. Le jeune homme n’aime pas les vadrouilles balnéaires. S’il opte pour la région du Cap Bon, c’est pour d’autres raisons: “A voir Yasmine Hammamet, l’on a l’impression d’être un VI.P, tout est beau, tout est classe... Il faut dire que j’ai droit à des séjours dans des hôtels, j’adore piquer une tête dans une piscine, manger dans des restaurants et me rendre aux parcs d’attraction” dit-il. Toutefois, Mohamed Amine n’aime pas le tapage et les décibels et c’est pour cette raison qu’il boude carrément les boîtes de nuit: “J’ai un tempérament calme, je pars en vacances pour me relaxer et me divertir, je pratique du sport, je mange bien, je dors bien, je suis bien servi, mais je n’aime pas les boîtes de nuit. C’est un endroit où l’on ne vient pas pour danser, mais pour frimer et malheureusement aussi s’intoxiquer les poumons...” ajoute-t-il. Et dire que la jeunesse ne s’intéresse qu’aux futilités... Abir CHEMLI OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com