Dans un rapport sur l’Irak : Le Sénat américain accable la CIA et épargne Bush





Le Quotidien-Agences La commission sénatoriale du renseignement doit publier aujourd’hui un rapport mettant en cause les préjugés de la CIA sur la présence supposée d'armes de destruction massive en Irak avant la guerre, selon des sénateurs et des responsables gouvernementaux américains. D'après ce rapport, les experts du renseignement aux Etats-Unis n'ont pas remis en cause ce qu'ils tenaient pour acquis, c'est-à-dire la présence d'un arsenal interdit en Irak, et ils ont interprété toutes les informations ambiguës dans le sens de leurs préjugés, a-t-on appris de source sénatoriale. Ce document devrait également critiquer l'utilisation par les services de renseignement de sources douteuses ou inappropriées. "Ils ont utilisé les éléments les plus ténus à l'appui des conclusions les plus définitives sur les armes de destruction massive et sur d'autres activités en Irak", a déclaré le sénateur démocrate de l'Illinois Richard Durbin, membre de la commission. Le président George Bush a justifié la guerre en Irak par la présence d'armes de destruction massive que le régime de Saddam Hussein aurait pu mettre à la disposition d'organisations "terroristes". Aucun arsenal interdit n'a été retrouvé en Irak depuis le renversement de l'ancien dictateur en avril 2003. Pour le sénateur démocrate de l'Indiana Evan Bayh, les erreurs des services de renseignement proviennent de leurs certitudes antérieures et du fait que leurs doutes bénéficiaient toujours à leurs préjugés.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com