L’été au Souk Moncef Bey Les climatiseurs soufflent le «show» et le froid





Dans le commerce, l’activité est orchestrée par le fameux binôme «offre» et «demande». Du côté du Souk Moncef Bey le business semble prendre en compte une troisième dimension : une offre à la carte, compatible avec la saison. Tunis - Le Quotidien Souk Moncef Bey n’a jamais été un marché comme les autres. Cette véritable caverne d’Ali Baba s’impose de plus comme un passage incontournable pour ceux qui cherchent la perle rare à un prix doux. L’entrée tonitruante de l’été avec sa canicule accablante ne s’est pas fait trop attendre pour que cet espace en prenne des couleurs et se mette au goût de la saison. Il suffit d’effectuer une randonnée sur les lieux pour se rendre à cette évidence. Des centaines de climatiseurs de toutes les tailles et toutes les marques emballés dans leurs cartons, sont ainsi amassés à l’entrée de ces innombrables petites boutiques qui débordent déjà de mille autres marchandises de toutes sortes. Une offre très abondante témoigne de l’engouement que connaissent ces appareils de rafraîchissement : des climatiseurs de marques connues mais aussi d’autres portant des noms peu connus par le consommateur. Ces marques anonymes dont les prix défient toute concurrence sont cependant les plus prisées par les clients du «Moncef Bey». En effet, des prix oscillant entre 500 et 900 dinars pour une machine à diffuser l’air frais ne laissent personne indifférent surtout par ces temps marqués par des températures record. * Mines d’opportunités pour les futurs mariés L’été, cette saison de chaleur, rime aussi avec «mariage». Dans cette perspective, beaucoup de jeunes couples qui se préparent à s’unir pour le meilleur et pour le pire, tendent à investir la place à la recherche d’une offre qui n’existe pas ailleurs. M. Merez un commerçant de la place, nous indique à ce propos que Souk Moncef Bey se transforme durant les mois de l’été en une destination privilégiée par ceux qui s’apprêtent à dire adieu au célibat. «Ici nous proposons des tarifs avec des réductions allant jusqu’à 20% surtout pour les futurs mariés désirant équiper le foyer conjugal aux moindres frais», nous dit-il. Et de raconter qu’il a une fois vendu un «package» composé d’un téléviseur, un réfrigérateur et un four à micro-ondes pour seulement mille cinq cents dinars. «Le Souk est une véritable mine d’opportunités pour les futurs mariés», souligne-t-il. Les équipements d’électroménager font ainsi l’objet d’un véritable engouement durant la saison estivale. Chaleur oblige, climatiseurs et réfrigérateurs tiennent le haut du pavé des produits les plus vendus dans cet espace commercial très particulier. * Le GSM résiste Le téléphone portable maintient, lui aussi, le cap et reste le produit-joker dans ce marché. Les ventes de ce gadget très prisé ont tendance à ne plus céder à la succession des saisons. Exposé en grandes quantités dans des petites vitrines avec des marques illimitées, le GSM continue à faire l’objet d’un ralliement massif des consommateurs. Ces derniers, et après s’être offert le plaisir de posséder cette technologie de communication sans fil, se lancent peu de temps après à la recherche d’un appareil encore plus branché. Et peu importe son prix. M. Ayad Ben Salah, vendeur d’appareils GSM à Souk Moncef Bey, note à cet effet que beaucoup de clients reviennent à plusieurs reprises chercher un nouvel appareil GSM en profitant des prix proposés qui défient toute concurrence et qui n’ont rien à envier à ce qu’on offre de mieux dans les grandes surfaces et les boutiques spécialisées du centre-ville. A vrai dire, dans ce marché les prix des portables sont plus que «populaire» puisqu’on y propose entre autres, un appareil de grande marque équipé d’une caméra photo, pour un prix «modeste» de 230 dinars ... uniquement. Dans le «high-tech» aussi, Souk Moncef Bey fait, décidément, tout aussi bien les choses. Hassen Ghédiri


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com