festival de Carthage : Hommage à Khemaïs Tarnène





«Arbaoun», tel est le titre du spectacle d’ouverture du festival de Carthage prévu pour aujourd’hui. 40 ans, sont passés depuis la disparition du compositeur virtuose, instrumentiste et chanteur Khemaïs Tarnène mais aussi depuis la naissance de la prestigieuse scène du théâtre romain de Carthage. Le spectacle conçu par Mourad Sakli, réalisé musicalement par Lassaâd Zouari et placé sous la houlette de Abderrahmane Ayadi exhumera du fin fond de l’histoire des chansons du terroir, comme épargnées par les modes et les temps. «Min Rannet El Idane», «Fouk Echajra», «Rabbi Attani Kol Chei Bekmalou»... des compositions de Khemaïs Tarnène dans la noubah, le quacid, le mouachah, le bachref et l’istikhbar, dominées par une double intonation tunisienne et proche orientale. Des artistes engagés dans l’art interpréteront les chansons de Tarnane dans une scène qui rassemble les éléments visuels d’une composition de l’époque du 19ème siècle, début vingtième. C’est dire du vécu du grand Tarnane. La mise en espace a été confiée au réalisateur Elyes Baccar. Lieu où l’on verra se produire Choubeïla Rached, Dorsaf Hamdani, Olfa Ben Romdhane, Hassen Dahmani et Chokri Omar Hannachi. Et c’est ce soir, au festival de Carthage. M.B.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com