Darfour : Khartoum critique les menaces de sanctions





Khartoum (AFP) Le chef de la diplomatie soudanaise Moustafa Osmane Ismaïl a rejeté les appels à des sanctions contre son gouvernement pour l'amener à régler rapidement la crise au Darfour, a rapporté hier le quotidien indépendant Al-Raï Al-Aâm. Ces appels “affaiblissent” les efforts déployés par le gouvernement et l’Union Africaine pour résoudre la crise et “compliquent” les relations entre le Soudan et les Etats-Unis, a dit Ismaïl. Selon lui, ces menaces “réduisent la crédibilité des accords conclus dernièrement avec le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan et le secrétaire d’Etat américain Colin Powell”, durant leurs visites au Soudan. Le gouvernement soudanais s’était engagé au terme d’une visite de Annan à désarmer les milices qui lui sont alliées dans le Darfour, dans l’ouest du Soudan. Powell avait appelé Khartoum à tenir son engagement. “Il nous faut une amélioration immédiate de la situation et si nous ne voyons pas ça, alors les Etats-Unis et la communauté internationale devront envisager d’autres mesures”.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com