Violence en Irak : Incertitudes sur les élections





Bangkok - AFP Le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan a estimé hier que les élections en Irak pourraient être reportées en raison de la persistance des violences depuis le transfert de la souveraineté aux Irakiens par les Etats-Unis, a indiqué hier un porte-parole du gouvernement thaïlandais. Annan a rencontré le Premier ministre Thaksin Shinawatra et souhaité un maintien des soldats thaïlandais en Irak au-delà de leur mission d’un an expirant en raison de la poursuite des troubles, a ajouté le porte-parole Jakrapob Penkair. Le secrétaire général de l’ONU se trouve à Bangkok où il a participé à la cérémonie d’ouverture de la 15ème conférence internationale sur le SIDA. Annan a dit que «l’Irak ne pourrait pas connaître un retour prochain à la normale en raison du problème de la sécurité intérieure et a dit que «cela pourrait affecter ou reporter les élections», prévues avant le 31 janvier 2005, a indiqué le porte-parole. Le Premier ministre par intérim irakien Iyad Allaoui a déclaré le mois dernier que les élections seraient organisées avant la fin janvier en dépit des violences. La Thaïlande a déployé en Irak en septembre 2003 un contingent de 451 soldats affectés à des tâches humanitaires près de Kerbala (centre) et a affirmé plusieurs fois ne pas vouloir prolonger leur mission. «Le secrétaire général a dit que les problèmes en Irak étaient compliqués et qu’il aimerait donc demander aux soldats thaïlandais de rester en Irak, mais la Thaïlande doit étudier cette proposition», a ajouté Jakrapob.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com