Vol «à l’étalage» … sur la plage !





«A la plage» ! C’était le mot d’ordre pour les trois jeunes filles qui ont voulu fuir la canicule de la capitale afin de pouvoir s’éclater. Mais la journée s’est avérée assez mouvementée ... Tunis - Le Quotidien Tout a bien commencé pourtant pour le trio, dans le meilleur des mondes. Les trois jeunes filles, voisines et copines de longue date, ont convenu de se payer du beau temps dimanche dernier. Pour ce faire, il n’y avait pas mieux que de rallier la plage la plus proche, d’autant qu’elles n’ont pas encore «bronzé», alors que leurs collègues de bureau ont quasiment «grillé»! Or, comme elles n’étaient pas motorisées, il leur a fallu emprunter le petit train desservant la banlieue nord. Un train bondé, cela va de soi, bon nombre de citadins ayant le même objectif. Déjà à la station, les trois copines ont eu un léger accrochage avec une mère de famille dont le petit garnement a renversé le sac contenant le thermos rempli de café. L’une des filles l’a alors violemment repoussé, geste qui a bien entendu déplu à la mère partie à l’assaut du trio pour venger son titi. Il a fallu tout le tact d’un policier présent sur les lieux pour éviter le pire. Le voyage du trio s’est poursuivi par la suite sans incident jusqu’à La Goulette où les trois jeunes filles ont décidé de se tremper la tête. Aussitôt arrivées, elles se sont débarrassées de leurs fringues pour avoir contact avec l’eau fraîche tout en prenant un certain plaisir à plonger et replonger. Le contact de l’eau était si rafraîchissant qu’elles ont eu du mal à s’en séparer. Mais il fallait toutefois se reposer et surtout casser la croûte. Or, une désagréable surprise les attendait sur la plage. Il leur a suffi en effet d’un seul coup d’œil pour constater que leurs affaires ont été farfouillées en leur absence. Elles ont beau demander à leurs «voisins», en vain! Personne, apparemment, n’a remarqué quelque chose de louche. Pourtant trois portables ont bel et bien disparu. Les sacs à main où étaient entassés les bijoux également. Heureusement pour elles que le malfaiteur n’a pas songé à emporter les fringues! Mais elles n’étaient pas au bout de leur peine, puisqu’il leur fallait rentrer. Que faire du moment que leur argent s’est volatilisé au même titre que les portables et les bijoux? Il n’y a qu’un seul moyen pour résoudre ce problème, faire du stop. Les bonnes âmes existent toujours tout de même, surtout lorsqu’il s’agit de dépanner trois belles filles. Effectivement, au bout d’un quart d’heure, elles se sont retrouvées à bord d’un véhicule en compagnie de deux jeunes hommes qui n’ont d’ailleurs pas manqué de compatir à leur malheur. Ils ont même poussé leur galanterie jusqu’à les inviter à grignoter quelque chose. Au point que les trois malheureuses en sont presque arrivées à oublier leur mésaventure ! Seulement, l’apparente gentillesse du duo n’était qu’un simple paravent. Car une fois embarquées, les trois filles ont constaté non sans surprise que le conducteur se dirigeait vers une autre destination ! Ce n’est qu’à leur arrivée du côté de Saint-Gobain que les trois filles on pu finalement réagir. En dépit de leur fatigue morale et physique, elles ont pu tenir tête à leurs compagnons et réussir à quitter la bagnole, s’empressant bien évidemment de rejoindre le poste de police le plus proche et narrer leurs déboires aux auxiliaires de la justice ... Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com