Après ses propos hostiles à Arafat : Roed Larsen persona non grata





• Abou Roudeina : «Roed Larsen n’a aucune valeur» L’Autorité palestinienne a condamné hier des déclarations de l’envoyé spécial de l’Onu au Proche-Orient, Terje Roed-Larsen, très critiques notamment vis-à-vis de son chef Yasser Arafat, et affirmé qu’il était désormais persona non grata dans les Territoires palestiniens. Le Quotidien-Agences «Les déclarations de M. Roed-Larsen devant le Conseil de sécurité sont inacceptables et il n’est pas le bienvenu dans les Territoires palestiniens», a déclaré le principal conseiller de Arafat, Nabil Abou Roudeina. «Les déclarations de M. Roed-Larsen ne sont pas précises ni équilibrées, ce qu’il dit n’a aucune valeur et lui-même n’a aucune valeur», a-t-il ajouté. Roed-Larsen a informé le Conseil de sécurité que la situation dans les Territoires palestiniens «tournent progressivement au chaos» et que Yasser Arafat affiche «un manque de volonté politique» pour reformer le gouvernement palestinien. «La paralysie de l’Autorité palestinienne est devenue (...) claire et la détérioration de l’ordre dans les zones palestiniennes empire progressivement», a déclaré ce haut responsable de l’ONU dans un rapport mensuel au Conseil de sécurité. Le responsable onusien a ajouté que Yasser Arafat n’avait donné qu’un «soutien symbolique et partiel» aux efforts égyptiens entrepris pour obtenir une réforme des services de sécurité palestiniens, telle qu’elle est prévue dans la feuille de route traçant les grandes lignes d’un règlement de paix définitif. Cette déclaration a provoqué une réplique cinglante du représentant palestinien à l'Onu, Nasser al-Kidwa, qui s'est demandé si M. Roed-Larsen parlait réellement au nom des Nations unies. Elle a par contre été saluée par a délégation israélienne. "Nous avons de sérieux problèmes avec cette déclaration" a dit le représentant palestinien à la presse. "Nous ne sommes même pas sûrs qu'elle reflète la position des Nations unies", a-t-il dit. Il a admis que l'Autorité palestinienne était confrontée à des problèmes sérieux. «Mais je dirais qu'ils sont le résultat direct de la politique et des actions d'Israël" a-t-il affirmé. Pour leur part, les brigades des martyrs d’Al-Aqsa, groupe armé lié au Fatah de Yasser Arafat, ont également annoncé qu’elles interdiraient l’entrée des territoires palestiniens à l’émissaire de l’ONU Terje Roed-Larsen, à la suite de ses critiques contre le dirigeant palestinien. Une fois n'est pas coutume, Roed-Larsen qui est fréquemment l'objet de critiques israéliennes pour ses prises de position sur le conflit, a cette fois reçu des louanges du représentant adjoint israélien à l'Onu. "C'est pratiquement ce que nous disons depuis le début. Nous ne pouvons qu'accueillir favorablement une déclaration qui est réaliste", a déclaré le diplomate Arye Mekel. Le mandat de cinq ans de Roed-Larsen comme envoyé spécial de l’Onu au Proche-Orient doit s’achever en 2005.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com