Le voleur … dans de bonnes mains !





Il n’est plus jeune, le bonhomme, et pourtant ses mains continuent à être aussi expertes qu’en son temps de splendeur. Son seul tort, ou plutôt son point faible, c’est de ne plus pouvoir faire preuve de cette vigilance qui faisait de lui un des meilleurs voleurs à l’étalage. Tunis - Le Quotidien A plus de quarante ans certains automatismes ne répondent plus au «quart de tour» comme au bon vieux temps ! Le quadragénaire, qui a toujours de ces démangeaisons, s’entête cependant à œuvrer dans des endroits où il était pratiquement brûlé, dans ce sens que les mouchards le connaissaient particulièrement bien ! L’autre jour, il s’est donc aventuré du côté de la rue des Salines, une place forte du commerce parallèle où il n’était pas aisé de passer inaperçu pour un type de son acabit. Au moindre faux mouvement de sa part, il peut être sûr d’être repéré sur-le-champ ! Effectivement, profitant de la densité du trafic «piétons» dans cette célèbre artère, le gaillard s’est attaqué à un étal, s’emparant furtivement de deux montres-bracelets. Son geste était on ne peut mieux rapide et sans bavure apparemment, puisque exécuté dans un mouvement presque naturel, mais qui n’a pas pour autant échappé à l’œil vigilant d’un mouchard lequel s’est empressé d’aviser le gérant de l’étal. Coincé, le quadragénaire obstiné allait passer un sale quart d’heure, d’autant que les deux objets qu’il a dérobés ont été retirés de sa poche. Une avalanche de gifles s’est abattue alors sur la tête du voleur qui a fini par mordre la poussière sous les coups pour être carrément piétiné. Il est vrai que le gérant avait la patoche assez lourde. Finalement repu, ce dernier n’a pas manqué de le «céder» à ses comparses afin de prendre part au festin. Mais l’intervention d’un autre marchand du coin, manifestement bien estimé, a mis un terme à la correction infligée au gaillard, le gérant décidant de le livrer à une ronde passant dans le coin... M.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com