Eliminatoires CAN Juniors 2005 Tunisie – Burkina Faso (J-2) : Kahlaoui, Gharzoul et Harbaoui en renfort





Nos Juniors qui se préparent à rencontrer leurs homologues burkinabés ce samedi à Bizerte pour le compte des éliminatoires de la CAN 2005, effectuent à l’heure actuelle une veillée d’armes tranquille et cherchent à améliorer tous les aspects du jeu pour être fin prêts le jour J. Après avoir rencontré samedi dernier les Algériens en amical, les Juniors tunisiens ont repris le travail lundi à Tunis sous la conduite de Riadh Charfi et ce jusqu’à mardi. Hier l’équipe a effectué le déplacement à Bizerte pour une séance d’entraînement, l’après-midi, consacrée à l’application tactique et c’est aujourd’hui que les camarades de Zouaghi s’installeront à Bizerte pour une veillée d’armes tranquille. Chapitre effectif, Riadh Charfi a pu compter depuis le début de cette semaine sur les services des «Français» Gharzoul qui œuvre à Toulouse et qui vient d’être convoqué en seniors et Kahlaoui qui joue à Bastia. Sur le plan local, l’avant-centre de l’Espérance Hamdi Harbaoui a rallié le groupe hier à midi après avoir pris part à la rencontre de Prétoria en Ligue des champions. Enfin, Ben Yahia, encore convalescent, n’a pu être libéré par le médecin de son club. * Charfi : «Patience et vitesse d’exécution» Interrogé hier à propos des enseignements tirés du dernier Tunisie - Algérie et des précautions à prendre avant Tunisie - Burkina Faso de ce samedi, l’entraîneur national Riadh Charfi nous a précisé ce qui suit : «Samedi dernier, j’ai constaté que la reconversion était assez lente et que l’attaque n’était pas assez rapide. Cette fois-ci face aux Burkinabés qui sont agressifs et qui vont se regrouper derrière, on doit savoir concilier entre la vitesse d’exécution et le surnombre en phase offensive. Nos joueurs doivent se montrer patients et concentrés de bout en bout. Ces derniers jours on cravache très dur pour pousser les joueurs à se donner à fond car samedi, il devront faire preuve d’audace et d’inspiration pour espérer déverrouiller la défense adverse». Face au Burkina Faso, Riadh Charfi espère encore aligner sa meilleure formation possible malgré les blessures contractées par Souissi, Chikhaoui et Harrane. Ce trio qui s’est blessé samedi dernier face à l’Algérie, a subi les premiers jours de la semaine un traitement médical spécifique et devrait rejoindre le groupe dès aujourd’hui. Mais la décision ne sera prise que demain. En tout cas, les solutions de rechange existent bel et bien. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com