Rapport mondial sur le développement humain 2004 : Le droit à la différence en exergue





Le rapport mondial sur le développement humain 2004 a été présenté hier par M. Francis Dubois représentant du PNUD à Tunis. Ce rapport a été axé cette année sur l’importance de sauvegarder les libertés culturelles afin que chacun contribue à sa manière à la croissance de son pays. Tunis - Le Quotidien Le rapport constitue en quelque sorte un plaidoyer en faveur de la diversité culturelle et soulève ainsi plusieurs mythes selon lesquels les identités culturelles constituent un frein à l’identité nationale du pays et au développement économique. Le représentant du PNUD a cité la Suisse qui a su donner le meilleur exemple en réunissant les conditions d’un développement durable avec une population ayant des identités culturelles différentes. “Ce rapport” dit-il “prouve que l’usage de la force n’est pas une solution pour régler les problèmes de l’identité culturelle”. M. Dubois a indiqué en outre qu’il s’agit d’une étude indépendante visant à susciter un débat et des discussions autour d’un sujet important et non d’une déclaration politique de l’ONU ou du PNUD. Le conférencier a indiqué que la Tunisie dispose d’une population homogène et de trésors culturels à faire connaître aux visiteurs. Il a affirmé que les actions du Président Ben Ali en faveur du dialogue inter-religieux constituent un exemple unique dans le monde, ce qui a permis aux différentes institutions religieuses dont les chrétiennes de fonctionner normalement. La seconde partie du rapport a été consacrée au développement économique dans les divers pays de la planète. La Tunisie a gardé le même classement mentionné dans le dernier rapport de 2003 et occupe ainsi la 92ème place sur 177 pays membres de l’ONU. M. Francis Dubois a noté que l’indice de développement de la Tunisie est aujourd’hui de 0,74 alors qu’en 1975 il n’était que de 0,5, soit une augmentation de près de 50%. L. TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com