Congrès unificateur du MDS : Lutte des clans dans les régions





Décidément l’annonce de la date du congrès unificateur du Mouvement des Démocrates Socialistes n’a fait que raviver les feux d’une vieille lutte de clans qui couve au niveau de certaines régions. Tunis - Le Quotidien Il s’agit de «manœuvres» visant à exclure certaines figures du groupe ayant M. Taïeb Mohsni pour chef de file et du «clan modéré et pragmatique» de la faction officielle. Ces manœuvres font rage notamment à Bizerte où M. Jalel Lakhdar, membre du Bureau politique, est la cible de critiques acerbes, à Médenine où M. Laâroussi Nalouti affronte une «rébellion» au sein de cette section et à Sfax. Certains militants estiment que le groupe ayant pour chef de file M. Ahmed Khaskhoussi et les partisans de l’ancien SG du parti M. Mohamed Moâda qui n’ont pas adhéré au processus de resserrement des rangs, tirent les ficelles de cette lutte de clans. On s’attend à ce que la commission de restructuration qui entamera sa tournée dans les régions pour la détermination des listes des congressistes par une visite à Sfax aujourd’hui, se heurte à certains problèmes dus à la lutte des clans. N’empêche que la répartition des congressistes entre les trois ailes du mouvement se fera, selon des sources proches de la commission de restructuration, d’une façon «consensuelle» tout comme la composition du Conseil national et du Bureau politique. D’autre part, les commissions de réflexion chargées d’actualiser le référentiel idéologique du parti ont présenté leurs rapports au cours d’une réunion tenue vendredi à l’exception de la commission du règlement intérieur présidé par le secrétaire général adjoint du Mouvement, M. Mohamed Ali Khalfallah, lequel avait joué à l’abonné absent pour des «raisons personnelles». W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com