Du Bachkortostan à El Jem : Emotion garantie





Parmi les nouveautés de la dix-neuvième session du Festival International de a musique symphonique d’El Jem, figure l’orchestre symphonique national d’Oufa qui vient de la République de Bachkortostan. Cet orchestre dirigé par Vladimir Belov est l’un des phénomènes les plus marquants de la culture de Bachkortostan. Un grand répertoire a enrichi pendant des années l’existence de ce collectif : chefs d’œuvres des auteurs classiques mondiaux, compositions des auteurs contemporains et œuvres de la musique légère. L’orchestre a son propre style, son écriture créatrice, unique en son genre. Les critiques de musique marquent constamment son côté émotionnel, la flexibilité, la mobilité, le travail bien agencé de l’ensemble. L’utilisation d’œuvres de la musique symphonique, comme la symphonie n°7 et n°10 de Schostakovitch, «Requiem» de Verdi, les poèmes symphoniques de Schtraüs, de Respigui témoigne du niveau haut et professionnel des musiciens. Pendant son histoire de 11 ans, l’orchestre symphonique national est devenu un des collectifs symphoniques principaux de la Russie et a bien représenté son art musical en Russie aussi bien qu’à l’étranger. Ce qui est confirmé par les tournées nombreuses dans les villes de la Russie. Les concerts les plus réussis étaient à El Jem en Tunisie et dans les villes d’Espagne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com