Rafah : La destruction des maisons se poursuit





Gaza - AFP L’armée israélienne a détruit hier à l’aube six habitations palestiniennes du bloc G, dans le camp de réfugiés de Rafeh, au sud de la Bande de Gaza. Deux chars, appuyés par au moins deux bulldozers, ont pénétré dans la zone du bloc G. L’unité israélienne a détruit totalement les six habitations et endommagé quelques habitations voisines. A la suite de ces démolitions, une dizaine de familles, soit 50 personnes, se retrouvent sans abri, a indiqué l’Agence des nations unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA). Des témoins ont également indiqué que les forces israéliennes avaient aplani au bulldozer une portion de terrain dans la zone de Rafah frontalière de l’Egypte, ajoutant que des murs d’enceinte d’habitations avaient été détruits dans cette opération, sans en préciser le nombre. Fin juin, l’UNRWA avait indiqué que depuis le début de l’Intifadha en septembre 2000, près de 1.500 maisons avaient été détruites par l’armée israélienne à Rafah et dans son camp de réfugiés, laissant plus de 15.000 personnes sans abri. * Blocus D’autre part, environ 2.000 Palestiniens étaient bloqués samedi du côté égyptien, au poste-frontière de Rafah, fermé depuis huit jours par les forces israéliennes. Des dizaines de personnes âgées et d’enfants figurent parmi les personnes bloquées dans la salle d’attente du poste-frontière. Les autorités égyptiennes tentent «dans la mesure de leurs moyens» de leur venir en aide mais la salle n’est pas conçue pour permettre à des voyageurs de dormir sur place.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com