O.B. : Maldovan, nouvel entraineur





* A.G. Elective de l’O.B. : Mounir Ben Sakhria à la barre Le changement annoncé à l’Olympique de Béja a eu bien lieu et M. Mounir Ben Sakhria a pris la relève de M. Mohamed Ibrahimi qui a préféré se retirer. Dans une ambiance marquée par l’inquiétude des uns et l’optimisme des autres, les travaux de l’A.G., présidés par M. Salem Jribi, gouverneur de Béja, ont permis de dresser un bulletin de santé mitigé du club. A la recherche de l’union sacrée, l’Olympique a dû faire face à des problèmes d’organisation et d’argent. D’ailleurs, la pénible fin de saison vécue par le club en est la parfaite illustration. Un bilan équilibré, mais... Le rapport moral a mis en exergue le travail effectué par l’équipe dirigeante, même si les résultats ne furent pas satisfaisants. L’équipe seniors a fini par sauver sa place parmi l’élite malgré le départ de Nabil Missaoui qui a rapporté à la caisse du club trois cent mille dinars. Le comité a fait de son mieux pour renforcer l’effectif en recrutant seize nouveaux joueurs dont Faleh, Saïbi, Derbali et le Congolais Jean Benza. Côté finances, la situation n’est pas plus rassurante. Le bilan dressé par le trésorier du club est équilibré, mais il laisse dégager de lourdes dettes de l’ordre de 464 mille dinars. * Les promesses du nouveau président Les intervenants ont par la suite pris la parole et ont surtout touché aux questions suivantes: -La nécessité d’accorder plus d’importance à la formation des jeunes. -Trouver de nouvelles ressources financières et inciter les supporters aisés à contribuer davantage à renflouer les caisses du club. -Mettre fin aux différends entre anciens et nouveaux dirigeants et s’unir pour faire face aux futurs défis avec plus de moyens et d’arguments. -Penser à une nouvelle méthode de travail autrement plus efficace. -Mieux exploiter le centre de formation des jeunes. -Recruter un entraîneur des gardiens de but. Répondant à ces interventions, M. Mohamed Ibrahimi, président sortant, a justifié les décisions prises tout le long de la saison. Pour faire face aux exigences du football professionnel, l’O.B. s’est trouvée contrainte à céder quelques uns de ses meilleurs joueurs, a-t-il précisé. Il a également fait savoir qu’il avait vainement tenté de réunir tous les anciens dirigeants. M. Ibrahimi s’est plaint du manque de soutien des supporters puisque les recettes des matches à Béja ont à peine atteint les 68 mille dinars. Après l’approbation des rapports moral et financier par l’assistance, ce fut autour de M. Mounir Ben Sakhria, promu nouveau président de l’O.B., d’être présenté aux supporters. Dans une brève intervention, il n’a pas manqué de promettre de faire de son mieux pour assurer au club une meilleure marche, appelant toutes les parties concernées à contribuer au travail du comité directeur. Il a également annoncé le recrutement d’un nouvel entraîneur, le Bulgare Alexandre Moldovan, une figure connue en Tunisie puisqu’il a entraîné dans le passé plusieurs clubs dont l’Olympique de Béja. K.G. _____________ * Rapport Financier : 464 mille dinars de dettes Le bilan n’est pas rassurant malgré les efforts déployés par le comité directeur sortant. Le club aura à payer des dettes s’élevant à près de 464 mille dinars alors que le budget s’élève à environ un milliard 128 mille dinars. Dépenses: 1.128.578d,268 Recettes: 1.121.109d,452 Dettes: 464.531d,458.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com