En visite à Bagdad : Powell fustige l’Iran





Alors que l’Irak s’embrase, Powell, à Bagdad, n’a rien trouvé de mieux que de menacer l’Iran qu’il accuse d’ingérence en Irak. Le Quotidien-Agences C'est dans un climat de violence que le secrétaire d'Etat américain Colin Powell a entamé une visite surprise à Bagdad, la première à ce niveau d'un dirigeant américain depuis la passation des pouvoirs en Irak le 28 juin. Powell a souligné à cette occasion la détermination des Etats-Unis à "surmonter" les défis auxquels l'Irak fera face dans les semaines à venir. "Nous allons faire face à des défis dans les semaines qui viennent et nous sommes résolus à les surmonter", a souligné Powell après un entretien avec le président Ghazi al-Yaouar, en allusion aux problèmes de sécurité. "Je réaffirme notre détermination à continuer à travailler avec le gouvernement intérimaire alors qu'il s'attache à bâtir la démocratie sur les principes de la liberté et des droits de l'homme en Irak", a-t-il dit. Pendant la visite de Powell, qui se déroulait dans la «zone verte» l’espace ultra sécurisé où sont situés le siège du gouvernement provisoire et l’ambassade des Etats-Unis, un obus de mortier a touché une maison se trouvant dans ces lieux. Un clin d’œil de la Résistance qui veut faire savoir à Powell qu’il ne peut être en sécurité nulle part dans l’Irak occupé. * Avertissement à l’Iran Powell a averti hier l’Iran contre toute ingérence en Irak, lors de sa visite à Bagdad. «Nous considérerons d’un œil défavorable toute action menée par l’Iran pour avoir une influence en Irak», a déclaré Powell lors d’une conférence de presse, ajoutant : «Nous continuons à observer la situation». «Nous espérons que les autorités iraniennes réaliseront qu’il est dans leur intérêt d’avoir un Irak stable pour voisin», a ajouté le responsable américain. Par ailleurs, Powell a affirmé que son pays allait accélérer le déboursement des fonds pour la reconstruction. «Nous voulons accélérer le flot de fonds dans le domaine de la reconstruction», a-t-il dit, après des entretiens avec le vice-Premier ministre Barham Saleh et plusieurs ministres.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com