Tunis : Il tente de violer l’épouse sous les yeux de son mari





A croire les dires de la fille, c’est le père qui est à l’origine de tout ce drame qui a secoué cette famille dont le seul tort est d’avoir laissé libre cours à l’imagination de son chef pour mettre en péril la vie des siens. Heureusement que la justice est là pour rendre à César son dû… Tunis-Le Quotidien Au beau milieu des années quatre vingt, ces deux tourtereaux couronnaient une longue et délicieuse histoire d'amour par un mariage qui débouchera sur la fondation d’un foyer. Les deux jeunes mariés élirent domicile dans un quartier limitrophe de la capitale. Deux ans plus tard, ils eurent une jolie et adorable petite fille dont la naissance a renforcé davantage les liens unissant les deux époux. Hélas, le destin en a voulu autrement puisqu’un grave accident de la circulation a contraint l’époux à circuler à bord d’une chaise roulante. Pis encore, il quitta son travail et fut obligé de rester à la maison. C’est l’épouse, désormais, qui se chargera de gérer les affaires courantes de la famille. Peu à peu, c’est un sentiment de haine et de rejet qui s’est emparé de l’époux, lui donnant une force inégalable pour détruire tout sur son passage. Ce sont les êtres les plus chers, les plus proches de lui qui paieront malheureusement le prix de ses caprices. C’est ainsi qu’il transformera le foyer conjugal en un vrai bar. Il organisa tous les soirs des beuveries avec des amis peu recommandables, à tel point qu’il provoqua la colère de sa jeune épouse. Cette dernière lui a, en effet, longuement expliqué qu'il est inadmissible de se comporter de cette manière, surtout que ses amis commençaient même à lui faire des avances . Cela n’a pas empêché pour autant le mari de continuer à les inviter, sans faire trop attention aux remarques de sa femme. Et voilà qu’un soir, l’un des compagnons de l’époux a osé s’introduire dans la cuisine. La jeune dame, occupée à laver la vaisselle ne s’était rendu compte de sa présence que lorsque l’intrus s’était collé à elle, tentant de la serrer dans ses bras afin de l’embrasser. Elle le supplia de la laisser tranquille et de quitter les lieux avant que son époux ne s’en rende compte. En vain, le soûlard était décidé à exécuter son sinistre projet. Au passage, il réussit à déchirer ses vêtements et même à l’immobiliser contre les étagères qui contenaient les ustensiles de cuisine. N’ayant plus de force pour le repousser, elle saisit un couteau et en asséna à son violeur plusieurs coups. L’homme s’écroula par terre et perdit connaissance. L’épouse s’est mise alors à crier. A l’arrivée des autres soûlards, l’épouse perdit à son tour connaissance et ne se réveilla qu’à l’hôpital. Des agents de police l’informèrent que l’homme n’a été que «légèrement» blessé. Dans sa déposition, l’épouse raconta tout son drame aux enquêteurs qui, devant la complexité de cette affaire, ont préféré remettre le dossier de l’instruction à la justice pour décider du sort de chacun. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com