Borj El Amri : Deux hommes s’emparent de l’épouse dans une fête de mariage





De retour chez eux, deux époux ont été attaqués en milieu de la semaine dernière par deux énergumènes qui, après avoir neutralisé le mari, se sont envolés avec la femme… Tunis-Le Quotidien C’est au beau milieu de la nuit que les deux époux ont décidé de quitter la cérémonie de mariage et rentrer chez eux. Originaires d’une localité située à quelques encablures de la ville de Borj El Amri (gouvernorat de la Manouba), ils empruntèrent une route agricole qui traverse un bois fréquenté d’habitude par des soûlards. Il faut dire que l’époux n’avait rien à craindre, vu qu’il était connu par tous les gens de la région. Mais ce qu’il ignorait, c’est que ce soir-là, deux hommes avaient investi les lieux depuis l’après-midi. Après avoir organisé une beuverie, ces derniers s’apprêtaient à quitter les lieux, lorsqu’ils remarquèrent deux silhouettes qui progressaient lentement dans la forêt. Ils décidèrent de se rapprocher afin de distinguer s’il s’agissait bel et bien d’une femme et d’un homme. Vérification faite, l’un d’entre eux se rapprocha du couple et demanda à l’homme de lui «remettre» la femme qui l’accompagnait. L’époux a beau leur expliquer qu’il s’agit de son épouse, mais en vain. Pis encore, il reçut un premier coup de poing suivi d’un deuxième. Finalement, il fut contourné par les deux hommes qui ont réussi à paralyser ses mouvements. Perdant connaissance, il fut abandonné par ses deux agresseurs qui s’emparèrent de l’épouse et la conduisirent au milieu de la forêt. La malheureuse victime fut violée à maintes reprises et ne fut libérée qu’après avoir subi les atrocités des deux soûlards. Entre-temps, son époux, qui avait repris connaissance, s’est dirigé vers le poste de la Garde nationale de la région où il a informé les agents de ce drame. Rapidement, des recherches ont été engagées et l’épouse a été retrouvée dans un piteux état. Ses deux ravisseurs ont été, quant à eux, arrêtés alors qu’ils tentaient de s’enfuir à bord de leur camionnette. Ils ont été mis en détention préventive en attendant d’être traduits en justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com