Les jeunes et la richesse : Entre le beurre et l’argent du beurre !





Bien que le confort matériel assure une certaine aisance et une disponibilité d’esprit, l’accomplissement de la personne ne semble pas dépendre uniquement de la richesse. C’est ce qui se dégage des témoignages des jeunes. Tunis — Le Quotidien Le confort matériel est certes recherché par presque tout le monde. Mais il reste perçu de différentes manières d’une personne à l’autre. Car le désir de richesse n’a sans doute pas manqué de tarauder l’esprit de tout un chacun. Cependant, être riche, permet-il de s’accomplir ? Ce n’est qu’un moyen parmi tant d’autres d’accomplissement de soi d’après Mehdi Abdelhédi. Cet étudiant en Droit pense que «la richesse représente un point de départ pour beaucoup d’autres choses importantes». C’est en ce sens qu’être riche selon Mehdi rime à la fois avec connaissances multiples et aisance. Néanmoins «la richesse seule ne vaut absolument rien». Dans la vie, il y a certainement d’autres éléments qui rendent l’accomplissement de la personne possible. Quoique la nature des rapports se fasse aujourd’hui en fonction des intérêts de chacun, «une bonne conduite demeure pour moi fondamentale, primordiale et indispensable». Le confort matériel, voire la fortune si c’est possible ne semblent pas en effet constituer des garanties de sérénité. C’est pourquoi Olfa Dridi qui est déjà mariée et mère d’une fille, estime également que la richesse n’est qu’un moyen pour s’accomplir. A 26 ans, Olfa, épouse d’un célèbre chanteur populaire, a l’air de s’accomplir à travers l’amour qu’elle porte aussi bien à son compagnon qu’à leur fille. «Il faut se compléter avec l’autre partie, l’autre moitié», son époux en l’occurrence. Ce qui est plus important que la richesse d’après cette jeune maman, c’est la santé. «Elle passe avant tout. Sinon à quoi servira d’être riche ? Et de quel accomplissement parlerons-nous ?». C’est l’avis aussi d’Asma Amri qui privilégie l’accomplissement intellectuel sur le confort matériel. «On en a besoin mais c’est insuffisant». Asma qui est étudiante à l’ISG préfère plutôt être «in» ou plutôt «up to date» en adéquation avec l’actualité et tout ce qui survient. Partageant cet avis, Imen Joudi, étudiante aussi en DEA de Génie Civil, place la réussite dans les études au premier rang des moyens d’accomplissement. Pour elle «réussir c’est s’accomplir». Ensuite, la personne est appelée à se fixer des objectifs et à les atteindre un par un. «Il faut être ambitieux !». Décidément, une bonne partie des jeunes reste consciente que la réussite dans la vie et l’accomplissement de soi ne se réalisent qu’à travers un ensemble de facteurs. La richesse peut sans doute offrir un confort. Mais à elle seule, elle semble insuffisante. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com