Presqu’indécent





Il fut un temps où les jeunes adolescentes accueillaient leurs idoles scéniques par des glapissements, voire des hurlements à vous rompre les tympans... Elles évacuent en ces instants le trop-plein de leur vitalité physique naissante. Elles clament en même temps leur ardent attachement à leur star. Et enfin elles font savoir au monde l’intensité de leur passion, dans une forme de théâtralisation de la vie dont elles détiennent le secret. Nous pensions qu’une telle époque était révolue. Eh bien non ! Elle perdure. Ou plutôt elle renaît de ses cendres. L’autre soir à Hammamet lors d’un concert donné par une vedette fraîchement émoulue de la chanson arabe, nombre de jeunes adolescentes non seulement frétillaient comme possédées par le démon mais hurlaient à tue-tête. Au point d’incommoder jeunes et surtout moins jeunes. Lesquels excédés au bout d’un certain temps, faisaient place nette, laissant les jeunes endiablées aux prises avec leurs tourments. Le spectacle était dérangeant au plus haut point. Et à la limite indécent. A.C.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com