Le Fait/ Pas comme les autres…





Jurgen Klinnsman à la tête de la Mannschaft, Marco Van Basten sélectionneur des Pays-Bas. Et dans un récent passé c’étaient Beckenbauer qui avait conduit l’équipe nationale allemande et Zico qui avait pris les rènes du grand Brésil, quintuple champion du monde. Point commun de tous ces ténors du ballon rond, c’est qu’il s’agit de leur première expérience en tant que techniciens. Les exemples doivent foisonner, mais nous avons choisi des sélections qui ont toutes remporté le titre suprême de champion du monde. Des exemples à méditer quand on constate que, dans nos contrées, aucun de nos ex-stars du ballon rond, parmi ceux qui ont embrassé la carrière d’entraîneur, n’a eu cet honneur d’étrenner ses talents de néo-technicien à la tête du onze national, ni encore moins au sein de l’un de nos grands clubs. Eh oui, c’est que chez nous un entraîneur jeune est considéré comme inexpérimenté même s’il a exercé ses talents de footballeur des années durant sur différents terrains de la planète et même s’il a côtoyé les plus grands techniciens. Tout comme un joueur doué est encore jeune à 17 ou 18 ans, voire 20 ans et qui ensuite est considéré comme âgé, fini, à partir de 28 ans. Tout comme notre football est «non amateur» alors que chez les autres c’est du vrai professionnalisme. Au fait, chez nous rien n’est fait comme les autres, même ceux qui réussissent. Nos dirigeants, qui, en majorité n’ont rien à voir avec le sport, savent tout mieux que les autres. Ils gèrent seuls, décident seuls, recrutent seuls, vendent seuls et, s’ils en avaient la possibilité, certains aimeraient bien carrément faire partie de l’équipe rentrante... C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com