Festival de Bizerte : L’effet Rebaï





Bien qu’ayant débuté depuis une dizaine de jours, on peut dire, sans risque de se tromper, que le Festival de Bizerte n’a vraiment décollé cette saison qu’avec le gala de notre vedette nationale Saber Rebaï. Ce fut une soirée mémorable. Tout simplement sublime. Déjà, avant le début du gala un très joli feu d’artifice a contribué à «illuminer» et «allumer» le théâtre de plein air de Bizerte. Ensuite et trois heures durant, Saber, en complète symbiose avec le public, a enflammé le public qui lui a rendu la pareille. Le professionnalisme du chanteur, une parfaite sonorisation et un jeu de lumières féerique, conjugués avec dix mille fans électrisés, le tout orchestré par l’infatigable «Behija» ont fait de cette soirée un modèle du genre. Le public fut réceptif, attentif, mais aussi danseur, chanteur. Il est vrai que, outre ses propres chansons, Saber Rebaï a interprété un cocktail («Molotov») des meilleures chansons de Ali Riahi et Hédi Jouini. L’hommage rendu à la disparue Dhikra Mohamed fut tout aussi vibrant. De telles soirées on en redemande. Que Bizerte s’amuse ! L. OUAKAD


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com