Darfour : Khartoum lâche du lest





Le Quotidien-Agences Le gouvernement soudanais est prêt à un partage des richesses et du pouvoir avec les rebelles du Darfour, a affirmé hier le ministre de l’Information soudanais Al-Zahawi Ibrahim Malek, dans un entretien. Nous sommes prêts à un partage du pouvoir et des richesses au Darfour, nous sommes prêts à un vrai fédéralisme», a affirmé le ministre. «Nous sommes prêts à réaliser un accord, comme nous l’avons fait en résolvant le conflit dans le sud du Soudan», a ajouté Malek en référence aux pourparlers de paix en cours destinés à mettre fin à 21 ans de guerre civile entre le sud et le nord du pays. Malek, qui était ministre des Mines dans un précédent gouvernement, a confirmé que des sociétés étrangères avaient détecté du pétrole au Darfour, ainsi que du cuivre et de l’uranium. Entre-temps, premiers largages aériens de vivres au Darfour par le PAM, opération "humanitaire" de l'armée française à la frontière tchado-soudanaise: la mobilisation internationale est montée d'un cran ces derniers jours pour venir en aide à cette région en crise de l'Ouest du Soudan. Cette mobilisation intervient alors que le compte à rebours a débuté pour les autorités de Khartoum, après l'adoption vendredi par le Conseil de sécurité de l'Onu d'une résolution mettant en demeure le Soudan de mettre fin dans les trente jours aux atrocités au Darfour sous peine de sanctions.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com