Arafat fête un triste 75ème anniversaire, mais refuse la retraite





Le Quotidien-Agences Le dirigeant palestinien Yasser Arafat célèbre son 75ème anniversaire, alors que son autorité fait face à la plus grave contestation depuis son retour d'exil il y a dix ans, mais il semble ne pas avoir l'intention de prendre sa retraite. Le dirigeant palestinien n'a eu droit à aucune fête pour marquer l'évènement hier dans son quartier général de Ramallah, selon des responsables palestiniens. Ils ont précisé que leur leader avait ignoré les voeux qu'ont voulu lui présenter ses collaborateurs. Dans le passé, des fêtes surprise avaient été organisées à l'occasion de ses anniversaires. Né au Caire le 4 août 1929, Yasser Arafat est confiné depuis deux ans et demi par l'armée israélienne dans son QG de Ramallah, en Cisjordanie. Son vieil ennemi, le Premier ministre israélien Ariel Sharon, lui aussi âgé de 75 ans, a récemment déclaré qu'il resterait "à Ramallah durant les 45 prochaines années". Yasser Arafat n'est toutefois pas seulement confronté aux limitations de sa liberté de mouvement, il doit désormais faire face à une crise sécuritaire dans les Territoires palestiniens, qui constitue une menace directe pour lui. Des militants, qui soutenaient traditionnellement Abou Ammar (le nom de guerre de Yasser Arafat), l'ont contraint à revenir sur sa décision de nommer son cousin Moussa Arafat à la tête d'un important service de sécurité en organisant d'importantes manifestations. Les critiques sur la corruption au sein de l'Autorité palestinienne ne cessent de prendre de l'ampleur parmi ceux qui l'ont élu président lors des seules élections organisées en 1996. Selon Barry Rubin, auteur d'une récente biographie du dirigeant palestinien, Yasser Arafat n'est pourtant pas prêt d'être mis sur la touche.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com