Au club Tahar Haddad : Transes esthétiques de Souad Chéhibi





En usant de différents matériaux de récupération dans ses toiles, Souad Chéhibi, artiste-peintre autodidacte, ne s'est pas laissé «forcer la main » par la nature de ces éléments (papier, plastique, antichoc, sable...). Ses oeuvres, qu'elle expose jusqu'au 10 avril au club Tahar Haddad démontrent une maîtrise totale de son sujet et cela en «diluant» ces différents produits dans le contenu plastique de l'oeuvre, qui y deviennent parfaitement incorporés. Souad Chéhibi est bien consciente de ses choix plastiques et esthétiques, choisissant d'avance ses sujets, les pensant profondément avant de passer à l'acte pictural.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com