Alors que l’armée israélienne sévit : L’Autorité palestinienne se disloque





Un Palestinien a été tué hier par des soldats israéliens dans la Bande de Gaza et quatre autres ont été arrêtés en Cisjordanie, alors que le bureau du Premier ministre Ahmad Qoreï a confirmé que deux ministres de son gouvernement avaient présenté leur démission. Le Quotidien-Agences Un adolescent palestinien de 16 ans a été tué par des tirs de soldats israéliens dans la matinée d’hier dans le sud de la Bande de Gaza, a indiqué une source hospitalière palestinienne. Un porte-parole militaire israélien a déclaré que deux hommes armés avaient été repérés près d'une barrière de sécurité à Soufa, dans une zone interdite aux non-militaires, et que l'armée avait ouvert le feu sur eux, en tuant l'un des deux. Le second Palestinien a été arrêté pour être interrogé. Dans le nord de la Cisjordanie, quatre militants palestiniens ont été arrêtés par des soldats israéliens dans la matinée lors d'une incursion de l'armée à Tulkarem, ont indiqué des sources sécuritaires palestiniennes. Il s'agit, selon l'armée israélienne, d'un membre des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, liées au Fatah de Yasser Arafat, et de trois militants du mouvement Hamas. Des affrontements ont éclaté peu après l'aube lorsque environ 25 jeeps et chars de l'armée israélienne ont pénétré dans Tulkarem, encerclant plusieurs maisons, ont précisé ces mêmes sources. Des témoins ont par ailleurs déclaré avoir entendu plusieurs fortes explosions. * Démission Sur le plan politique palestinien, les ministres palestiniens de la Justice et de la Planification ont récemment présenté leur démission, l'un d'eux en raison d'un conflit d'autorité, a indiqué hier une source du bureau du Premier ministre Ahmad Qoreï. Le ministre de la Justice Nahed al-Rayyès "a présenté sa démission il y a trois jours estimant qu'il ne pouvait remplir ses fonctions en raison de différends avec le Conseil judiciaire suprême", a indiqué la source. Selon une source au ministère de la Justice, Rayyès a décidé d'abandonner ses fonctions "du fait que les tribunaux et le ministère public ne sont pas soumis à l'autorité du ministre de la Justice comme le prévoit la loi fondamentale palestinienne". Le ministre de la Planification Nabil Qassis a quant à lui "présenté sa démission ces dernières semaines pour se consacrer à la vie universitaire", selon la source du bureau de Qoreï. Les lettres de démission des deux ministres n'ont jusqu'ici pas été officiellement acceptées, a ajouté la même source qui a requis l'anonymat. Ces démissions interviennent au moment où l'Autorité palestinienne fait face à une crise interne et à une situation anarchique en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com