E.S.S. Enyimba (1-0) : Un coup de pot du tonnerre !





On le savait, les Nigerians tenants du titre sont extrêmement redoutables dans la zone de l’adversaire à laquelle ils parviennent très rapidement à la faveur d’une ou de deux touches de balle et en nombre important créant souvent, très souvent le surnombre numérique. En témoignent les occasions très franches présentées à Ezenwa et enrayées de manière souveraine par l’excellent gardien étoilé Ejide Austin. L’Etoile, pour sa part, quoique n’ayant pas beaucoup de matches dans les jambes, a été très entreprenante notamment durant le premier half. Les Etoilés auraient bien pu tuer le match dès la première demi-heure si Jédidi après un échange de balle avec Baya n’avait pas buté sur le gardien international nigerian Vincent Enyeama qui renvoie du pied (16’). Ou encore lorsque Traoui a repris un centre de Bouzaïène mais son coup de tête était mal cadré (21’). La troisième opportunité s’offrit à Kalabane quand des six mètres tira à bout portant sur le gardien qui dévia en corner (23’). Autant d’occasions ratées qui ont remis les Nigerians en confiance. Ils parviennent ainsi à laisser passer l’orage sans encaisser le moindre but et s’en vont solliciter la défense étoilée qui a paru par moments flottante comme à la 44ème minute lorsque croyant à l’hors-jeu, elle resta figée et Ezenwa se présenta seul face à Austin qui sauva son équipe d’un but certain en s’opposant avec brio à l’essai de son compatriote. Après la pause, les Etoilés reprennent le jeu à leur compte sans pour autant se montrer tranchants à l’image d’Obiakor qui oblige Enyeama à la parade (48’). Et c’est ensuite Ekene Ezenwa (encore lui!) qui se fait contrer in-extremis par Austin (59’). L’Etoile connaîtra de durs moments. Les Nigerians d’Eniymba étaient à deux doigts de conclure les occasions présentées à Joetex Frimpong et à Eureka Nwana (67’ et 85’) que le gardien étoilé Austin effaça avec beaucoup d’adresse et de courage. Il a fallu attendre la première minute du temps additionnel pour voir le capitaine étoilé Zoubeir Baya tirer un coup franc lifté au deuxième poteau et réussir le but de la délivrance. Le gardien nigerian trop confiant laissa filer le ballon dans... ses filets. Une victoire qui permet à l’Etoile de consolider son leadership et de mettre déjà un pied aux demi-finales. Mounir EL GAIED _______________ * M’rad Mahjoub : «Seule la victoire»... «L’Etoile aurait pu marquer un ou deux buts au cours de la première mi-temps. Mais il faut l’avouer, les joueurs n’étaient pas physiquement au point. C’est ce qui explique le relâchement en deuxième mi-temps. Aujourd’hui, le plus important est la victoire. Il nous suffira d’un autre succès pour aller aux 1/2 finales. Dans très peu de temps, l’équipe sera plus complète et davantage compétitive». M.E.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com