7ème Congrès du MDS : Cohésion retrouvée sur fond de consensus…





Le 7ème Congrès du Mouvement des Démocrates Socialistes tenu les 6, 7 et 8 août courant a tenu ses promesses. Le consensus qui a porté aussi bien sur la composition des structures de direction que sur les futurs choix stratégiques du parti a permis de tourner une page riche en dissensions dans l’histoire de cette formation politique. Tunis - Le Quotidien Au terme de trois jours d’un marathon de tractations, de débat animé et de retrouvailles, les Démocrates socialistes ont su éviter de tomber dans les mêmes erreurs du passé. Le consensus qui l’a emporté sur les aspirations personnelles a permis de réconcilier les différentes ailes du Mouvement. «Le consensus est le fruit d’un long processus entamé par la Commission de restructuration dans les régions, renforcé par des concertations entre les figures marquantes représentant les composantes essentielles du parti et couronné par la soumission d’un certain nombre de recommandations aux congressistes», explique M. Ismaïl Boulehya, secrétaire général du Mouvement, au cours d’une conférence de presse tenue hier. Reconduit d’une manière consensuelle, M. Boulehya a également affirmé que «le plus important acquis réalisé par le congrès est le fait de tourner une page riche en querelles fratricides». * Elargissement des structures En matière de composition des structures du parti, il a été décidé d’élargir le Bureau politique à 25 membres appartenant à 16 gouvernorats, en plus du secrétaire général. Ce Bureau politique compte deux femmes et de nombreux jeunes cadres. Le Congrès a décidé, en outre, de procéder à l’élargissement du Conseil national à 164 membres. Cet élargissement des plus importantes structures du Mouvement avait, selon M. Ismaïl Boulehya, pour objectif d’y «intégrer le maximum de compétences que recèle le Mouvement» d’autant plus que les Démocrates socialistes s’apprêtent à se lancer dans un travail de reconstruction de longue haleine. Une nouvelle structure a été créée: le Comité des conseillers, formé de 26 membres et qui sera convoqué tous les six mois par le secrétaire général. * Dialogue avec le pouvoir Concernant les prochaines élections, M. Boulehya a confirmé la volonté du parti de participer à tous les rendez-vous électoraux. «Nous croyons qu’il ne faut jamais boycotter des élections puisqu’il s’agit d’une opportunité de contact direct avec le peuple», fait remarquer M. Boulehya en indiquant que le M.D.S. sera présent dans toutes les circonscriptions pour les législatives. S’agissant de la présidentielle, le secrétaire général du parti prendra prochainement la décision appropriée «en fonction de l’intérêt du parti et du pays». M. Boulehya a tenu, toutefois, à préciser que le M.D.S. s’attache au dialogue avec le pouvoir et rejette toute confrontation. D’autre part, le S.G. du M.D.S. a avoué que le Congrès a fait quelques mécontents en soulignant que «la minorité devrait toujours respecter les décisions de la majorité». Evoquant les militants demeurés en dehors des structures du parti, M. Boulehya a affirmé que «l’action parallèle n’engage désormais que ses auteurs». Par ailleurs, le S.G. du M.D.S. a révélé que M. Mohamed Ali Khalfallah, S.G. adjoint sortant, a renoncé de son plein gré à toute responsabilité au sein du Bureau politique. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com