Chine : Premiers essais encourageants d’un vaccin contre le SRAS





Pékin-AFP Les premiers essais cliniques d'un vaccin contre le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) à Pékin ont été bien supportés par les volontaires, a affirmé hier le laboratoire chinois qui a conçu le vaccin. "Les 36 personnes de la première phase ont été vaccinées (...) aucun effet secondaire n'a été observé", a affirmé Sinovac Biotech Ltd à l'origine de ce vaccin dont les premiers tests avaient été annoncés en juin dernier par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les résultats vont être envoyés aux autorités chinoises qui décideront de donner ou non leur feu vert pour la deuxième phase des essais. "L'objectif final est que le vaccin permette au corps humain de détruire le virus du SRAS en cas d'infection", a indiqué la firme dans un communiqué. L'OMS estime que, si le vaccin se révélait efficace, sa diffusion dans le public prendrait au moins cinq ans. En 2003, le SRAS a fait près de 800 morts dans 32 pays sur environ 8.000 cas avérés de la maladie, dont 349 morts en Chine (hors Hong Kong et Taïwan). En avril dernier, suite à une résurgence de la maladie, neuf personnes, toutes liées directement ou indirectement à un laboratoire de virologie de Pékin, ont contracté la pneumonie atypique et une patiente en est morte.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com