Athlétisme/ Ghoula-Laâbidi-Sallem : Les finales, principal objectif





Ils étaient cinq et plus au départ pour participer aux J.O. Tous ont réalisé les minima olympiques susceptibles de les qualifier. Malheureusement, les responsables sportifs ont fixé d’autres critères pour prendre part à cette manifestation mondiale. En fin de compte, seuls trois athlètes ont été sélectionnés. Ceux qui répondent le mieux aux exigences d’une haute compétition telle que les Jeux olympiques. Il s’agit de Hatem Ghoula (20 km marche), Sofiène Laâbidi (400 m) et Aïda Sallem (javelot). A propos de cette participation, le DTN Slah Drissi qui accompagnera les athlètes affirme: «Nos représentants ont effectué une préparation excellente à tous les niveaux. Laâbidi, Sallem et Ghoula n’ont pas cessé de progresser pour réaliser des performances dignes des J.O. Les stages et les meetings les ont énormément aidés à atteindre ce but et ils ont encore une marge de progression qui peut leur permettre de s’améliorer encore. Notre objectif est de les voir atteindre tous les trois la finale. Ce serait une belle performance pour notre athlétisme qui peut ainsi se remettre sur les bons rails…» Hatem Ghoula et Aïda Sallem, ainsi que leurs entraîneurs Norescu et Mongi Haouari sont partis hier pour Barcelone pour un stage de préparation et d’acclimatation jusqu’à la veille des Jeux. Sofiène Laâbidi les rejoindra directement à Athènes. La ville méditerranéenne a été choisie pour sa similitude climatique avec Athènes: même chaleur, même taux d’humidité… Notre marcheur Hatem Ghoula, qui a longtemps plafonné à 1h42’ s’est agréablement repris à l’approche des Jeux en réalisant une performance fort prometteuse qui le place parmi les potentiels favoris de la compétition. En effet, lors du meeting de la Coruna (Espagne), notre athlète a pu améliorer son temps 1h20’38’’. Outre cette progression, Ghoula a l'avantage d’avoir rencontré ses principaux concurrents lors des meetings auxquels il a participé. Son entraîneur estime que: «…si Hatem arrive à soutenir le rythme durant les dix premiers kilomètres, je reste convaincu qu’il peut réaliser une grande performance…». Son camarade Sofiène Laâbidi est aussi bien placé. Il est classé actuellement 12ème mondial avec un chrono de 45’’19 à 26 centièmes de Alleyne Francique (Grenade), le meilleur qui possède le meilleur temps mondial de la spécialité. Laâbidi est capable, dans un bon jour, de se hisser au niveau des meilleurs et tout le monde l’attend en finale. Quant à Aïda Sallemi la championne d’Afrique du javelot et la recordwoman avec un jet de 58,88 m réalisé au meeting de Ljubljana, elle est capable de lancer l’engin à 60 m, performance digne d’une finale olympique qu’elle a pourtant réalisée, mais qui n’a pas été homologuée. Hatem Ghoula fera son entrée en scène le 20 août. Sofiène Laâbidi les 20,21 et 23 en cas de qualification pour les demi-finales et la finale et Aïda Sallem les 25 et 27 en cas de passage en finale. Moncef Seddik


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com