Hédia Jouira : La voix au timbre discret





Il est de ces artistes dont la voix ne peut être passée sous silence, en raison de son charisme et de sa beauté. Hédia Jouira est l’une de ces belles voix qui récoltent à chaque sortie un franc succès. L’artiste a actuellement en chantier un nouveau clip qui talonne d’autres succès. Après son dernier album, sorti il y a quelques mois et composé de dix chansons et accompagné d’un vidéo-clip, Hédia Jouira, cette perle montante, travaille actuellement sur un nouveau clip et un autre album. Son prochain album comprendra aussi une dizaine de chansons, dont celles des plus grands compositeurs arabes actuels, comme Riadh Hemchri, à l’origine du succès de la composition «Guerh Thani», de Chirine et d’Ahmed Saâd. Cet album comprendra d’autres succès inspirés de l’œuvre de Ragheb Alama et du doyen des artistes arabes, Ahmed Oûdhami. Parallèlement, Hédia Jouira prépare deux nouveaux clips dans lesquels seront repris le contenu de ses deux derniers albums. L’un de ces deux clips comprendra aussi une chanson inspirée des paroles de Bahaâeddine Mohamed et des compositions de Walid Saâd. Ce même album contient aussi une composition très célèbre de Dhikra Mohamed «Youm lik wa youm alik». L’ensemble de ces compositions témoigne de la carrière montante de Hédia Jouira. Une carrière qu’elle a commencée depuis 1983 au sein de l’émission «Art et talents» aux côtés de Amina Fakhet et de Dhikra Mohamed. L’artiste a par la suite intégré la troupe nationale de musique où elle retrouve Soufia Sadok, Lamia Riahi, Monia Béjaoui, Slah Mosbeh, Thameur Abdeljawad et Chokri Bouzaïène. Hédia Jouira a aussi remporté de nombreuses consécrations aux festivals de la chanson tunisienne, ainsi que le prix de la meilleure interprète des chansons arabes au Caire. Elle compte près de cent chansons enregistrées «Leïl Echchawki», la plus célèbre de ses compositions, mais également «Khalli maâk nansa» et «Tounes El Jamila». L’artiste a entrepris de nombreuses tournées au plan arabe, dont celle qui l’a conduite au Koweït en 2001, et qui a été couronnée par un enregistrement de la société artistique «Hep». Et ce fut aussi le début du succès de Hédia Jouira à l’échelle arabe et particulièrement dans la région du Golfe et au Koweït où elle s’est illustrée parmi des grands artistes comme Abdallah Rouiched, Diana Haddad, Ahlem et Nawal. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com