M. Ali Trabelsi précise…





Suite à notre article publié dans notre livraison du 11 août 2004 dans lequel nous avons rapporté que M. Ali Trabelsi, député à la chambre des députés et ancien secrétaire Général de l’Unions Régionale du Travail de Tunis, sera entendu par un juge d’instruction dans une affaire de détournement de fonds, M. Trabelsi nous a fourni la mise au point suivante: «Je viens d’apprendre par le biais de votre journal que je serai entendu dans une affaire de détournement de fonds portant sur une somme de 45000 DT provenant des adhésions des travailleurs à l’UGTT. Cette information m’a d’autant plus surpris qu’elle concerne un dossier mis en suspens par la justice. Par ailleurs, il y a lieu de signaler qu’à l’origine, il s'agit d’un conflit d’ordre syndical lequel a poussé des parties bien déterminées à chercher à nuire à ma réputation et porter atteinte à mon honneur. Malheureusement pour eux, elles n’ont pu prouver les allégations qu’elles portent à mon encontre. Il est inutile de vous rappeler, à ce sujet, que dans le cadre de mes fonctions à l’époque où j’ai été secrétaire général de l’Union Régionale du Travail de Tunis, il n’était pas dans mes compétences de gérer les finances de l’Union d’encaisser l’argent provenant des adhésions. Pour toutes ces raisons, il est important de rappeler à l’opinion publique que lorsqu’il a été question de l’immunité parlementaire, c’est moi qui ai tenu à ce que ce privilège et ce droit me soient retirés afin de permettre à la justice de tirer cette affaire au clair et me donner l’occasion de me défendre et laver mon honneur». Ali Trabelsi Député


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com