Flashes…Balles





* De notre envoyé spécial K. Z. Le match des supporters Avant-hier, le stade d’Alexandrie a été le théâtre d’incidents imprévus entre supporters tunisiens et égyptiens. Les organisateurs ont commis une nouvelle bourde en plaçant les Tunisiens dans des gradins proches de ceux de supporters égyptiens venus, contre toute attente, encourager la Guinée. Le premier but guinéen, accueilli avec ferveur dans la galerie égyptienne a sonné le début des incidents avec des chaises qui s’envolaient d’un côté à l’autre et des slogans qui n’ont rien à voir avec le fair-play. Il a fallu l’intervention des agents de l’ordre et éloigner les deux galeries pour éviter le pire, mais depuis, tous les Egyptiens présents au stade se sont ralliés aux Guinéens qui en ont profité pour sortir un match presque parfait. Silence Las journalistes tunisiens, déjà agacés par les organisateurs qui leur ont interdit l’entrée de la salle qui mène aux vestiaires, ont été surpris par l’attitude des joueurs qui ont décidé de garder le silence après cette défaite, surtout ceux qui n’ont pas joué et auraient souhaité être sur le terrain. Ce n’est qu’après avoir trop insisté que quelques uns ont daigné parler et se soumettre à nos questions. Il est vrai que ce revers a été très mal accueilli, mais les journalistes n’y sont pour rien, à notre connaissance! Pas de suspensions L’effectif tunisien sera, sauf incident de dernière minute, au complet pour les quarts de finale. Aucun joueur n’a écopé de deux cartons jaunes au premier tour et c’est déjà une satisfaction pour le coach. Kraïem à l’œuvre Ayant terminé en seconde place, les Tunisiens vont devoir quitter Alexandrie pour élire domicile à Port Saïd. Le déplacement est prévu pour aujourd’hui et M. Riadh Kraïem a été depuis hier sur place pour choisir l’hôtel où résidera l’équipe et leur terrain d’entraînement ainsi que d’autres détails. Déception Malgré le fait que le faux pas devant la Guinée ne diminue en rien les chances de leur équipe, les supporters tunisiens étaient visiblement très déçus après le match. Ils estiment que leurs favoris n’étaient pas à la hauteur et que l’entraîneur a pris à la légère les Guinéens. Dans les cafés où ils se réunissent chaque soir, les critiques n’ont épargné ni les joueurs ni le sélectionneur.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com