Coaching Cela commence à entrer dans les mœurs de nos entreprises





109 entreprises adhérentes au cours de huit mois, sur un nombre de 110 prévu pour la première année Moins d’un an après son lancement, le Programme National de Coaching (PNC) semble réussir à atteindre la majorité des objectifs préfixés, notamment, en matière du nombre des entreprises adhérentes et des actions réalisées. Tunis-Le Quotidien Lancé dans le cadre de la campagne nationale pour la création et le développement des PME, qui englobe également le Programme national de la qualité, et le Programme national de la création d’entreprises, le PNC représente un nouveau mécanisme en faveur des PME. S’étalant sur trois ans, allant de 2005 à 2007, ce programme vise à aider l’entreprise, sur la base des besoins réels exprimés, à renforcer sa compétitivité. Le programme met à la disposition des entreprises bénéficiaires des experts tunisiens et internationaux chargés d’assurer l’assistance technique et l’accompagnement durant la phase de réalisation des actions convenues. Au cours d’une conférence de presse organisée hier au siège du Programme de modernisation industrielle (PMI), M. Slaheddine Hamdi, responsable du PMI qui dirige en même temps le PNC, a expliqué que ce programme national de coaching devrait toucher 400 entreprises durant ses trois ans, dont 110 entreprises au cours de la première année. M. Hamdi a affirmé, dans ce cadre, que le PNC a réussi à atteindre ses objectifs, en attirant, jusqu’à la fin du mois de janvier dernier, 109 entreprises qui ont adhéré aux différentes actions proposées. M. Slaheddine Hamdi a rappelé, par la même occasion, que le concept de coaching consiste à la mise en œuvre d’actions structurantes sur des thèmes considérés comme prioritaires pour améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises. Ces actions d’assistances prévoient la mise à la disposition des entreprises des experts locaux et internationaux à raison de 25 hommes par jour en moyenne par entreprise sur une période de 6 ans. Les actions d’assistance technique répondent aux besoins exprimés par les entreprises bénéficiaires sur la base des diagnostics de mise à niveau ou par la formulation de leurs besoins spécifiques dans le cadre des enquêtes stratégiques et des études sectorielles. Le coaching comprend, également, le volet relatif à l’aide à la conception de produits pour le concept des entreprises en vue de les faire accéder à un marché et à un type de clientèle nouveaux. L’objectif final étant de renforcer la compétitivité de l’entreprise par une meilleure optimisation de ses performances en conception produits et en matière d’innovation. Le programme national de coaching a connu une réussite remarquable durant ses huit premiers mois, en particulier auprès des entreprises du secteur du textile, puisqu’il a permis d’aider ces entreprises à améliorer la valeur ajoutée de leurs produits. En effet, le PNC cible en majorité les entreprises du textile et vise à les accompagner pour passer de la sous-traitance à la co-traitance et même à la “tout-traitance” ou le produit fini. Dans ce contexte, M. Néjib Karafi, un des experts innovations du PNC, a souligné que le programme vise entre autres à inciter les entreprises tunisiennes du secteur du textile à innover pour améliorer la qualité de leurs produits et développer leur compétitivité. A ce sujet, M. Yves Morel, un autre expert du PNC, a ajouté que l’introduction de l’innovation au sein de l’entreprise n’est pas toujours facile, et qu’il faut sensibiliser davantage les chefs des entreprises quant à l’importance de la création et de la recherche pour définir les opportunité de croissance. Il y a lieu de noter que le programme national de coaching bénéficie d’un budget de 9,2 millions d’euros financés par le Fonds de compétitivité industrielle, et aussi l’Union européenne à travers le PMI. Rappelons que ce dernier est lui-même financé par l’Union européenne à hauteur de 50 millions d’euros sous forme d’expertise. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com