Huile d’olive : Stabilisation des prix en perspective





De nombreux intervenants dans le secteur de la production et la commercialisation de l’huile d’olive ont discuté au cours d’une rencontre, tenue hier, des mesures à prendre pour valoriser ce produit stratégique dans l’économie nationale. On s’attend par ailleurs à la stabilisation des prix sur le marché local durant la prochaine période. Tunis-Le Quotidien Le P.D.G. de l’Office National de l’Huile a affirmé hier, en marge d’une journée consacrée à la «valorisation de la saison oléicole» que l’on s’attend à la stabilisation des prix sur le marché local durant la prochaine période. M. Souilmi Fehri a expliqué que les prix de «l’or vert» sont définis par l’offre et la demande du marché extérieur et que le rôle de l’Office consiste à réguler les prix. L’Office, a-t-il précisé, joue le rôle de l’observatoire en fixant un prix de référence basé sur le cours du produit sur le marché international. Au cours de cette journée à laquelle ont pris part plusieurs responsables du secteur mais aussi de nombreux producteurs, l’accent a été mis par tous sur la nécessité de donner une plus-value à ce produit de grande importance dans l’économie nationale. En effet, 3% seulement de l’huile exportée est conditionnée alors que le reste est vendu en vrac. Celà représente un manque à gagner très important. Dans son allocution d’ouverture, le ministre de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques a mis l’accent sur l’importance de la sensibilisation des agriculteurs à valoriser leurs productions par l’amélioration des conditions de la cueillette en utilisant notamment les équipements appropriés. Il a recommandé d’éviter les moyens archaïques qui nuisent à la qualité de la production mais aussi à l’arbre. L’amélioration de la qualité de la production devra s’accompagner par la valorisation du produit, par se conservation dans de bonnes conditions et par sa mise en boîte. L’opération de mise à niveau devra toucher plusieurs aspects du cycle de la production notamment par la définition de plusieurs paramètres, destinés à améliorer la qualité du produit. Les experts ont parlé dans leurs interventions de la nécessité de la création de laboratoires d’analyse dans les unités de transformation pour aider les producteurs à avoir une meilleure visibilité. Rappelons que la production d’huile d’olive durant la saison actuelle est estimé à 220.000 tonnes contre 130.000 tonnes pour la précédente campagne. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com