Côte d’Ivoire – Nigeria (1-0) : Inévitable Drogba!





Les Eléphants ont fait un pied de nez aux observateurs qui penchaient plutôt pour une qualification des Super Eagles en finale. Didier Drogba a pesé de tout son poids sur une rencontre équilibrée et… “verrouillée”! L’enjeu était de taille pour cette première demi-finale, puisque les deux protagonistes briguaient une présence le jour de l’apothéose, vendredi prochain. Ce qui explique les débuts timides, sinon trop prudents, dans les deux camps. Une défense fixe, ou plutôt plate de part et d’autre, un entre-jeu renforcé, notamment du côté nigérian avec la titularisation de Nwankwu Kanu pour la première fois, et enfin une attaque à une seule tête, Drogba pour les Eléphants et Martins pour les Super Eagles. Les schémas tactiques préconisés par Henri Michel et son collègue Augustine Eguavoen laissaient peu de chances aux joueurs afin d’extérioriser leur talent, puisque privés d’espace. On s’est d’ailleurs contenté de faire circuler la balle, lançant de temps à autre des escarmouches facilement remballées par les défenses qui veillaient au grain. On n’a noté ainsi au cours de la période initiale qu’un coup-franc de Didier Drobga dévié par Enyeama en corner (7’), ainsi que deux autres essais de Romaric et Eboué sans gravité. Sur l’autre front, Martins, Mikel et Nsofor s’époumonaient en pure perte d’énergie, puisque Jean-Jacques Tizié n’a pas eu à s’employer outre mesure pour renvoyer les tentatives aussi rares que timides. En somme, une première période équilibrée et d’un niveau technique plutôt moyen. La seconde période commençait par une “foudre” s’abattant sur le camp nigérian à la suite du but réussi par Didier Drogba, parti à la limite du hors-jeu pour battre Enyeama comme à la parade (47’). On s’attendait dès lors à une réaction fulgurante des Nigérians, surtout que le coach Augustine allait lancer Okocha dans une tentative de donner plus de jus à ses avants et créer le surnombre afin de prendre en défaut une arrière-garde ivoirienne compacte, s’adossant à une excellent Tizié, mais rien n’en fut. A l’exception en effet du coup-franc d’Okocha dans les mains du gardien de l’Espérance (59’) et un autre tir lointain du même Okocha dévié par un défenseur en corner (62’), les Super Eagles ont eu du mal à contourner la défense ivoirienne où pas moins de six à sept “Eléphants” étaient entassés, renvoyant toutes les balles et annihilant toutes les velléités avec une facilité déconcertante. La suite n’était qu’une simple formalité, les Ivoiriens se contentant de défendre leur acquis, alors que leurs vis-à-vis peinaient afin de trouver la faille au sein d’un ensemble soudé… * Formations - Nigeria: Enyeama, Yobo, Odiah, Taïwo, Enakarhire, Kaïta, Kanu (Aghahowa), Mikel (Okocha), Odemwengie (Makinkwa), Martins, Nsofor. - Côte d’Ivoire: Tizié, Boka, K. Touré, Meité, Eboué (Zoro), Zokora, Yaya Touré, Romaric, Yapi Yapo (Foe), Kalou (Aruna Koné), Drogba. Mansour AMARA ________________________________ Leurs impressions Henri Michel (Ent. Côte d’Ivoire) «Je suis très content de notre performance qui vient s’ajouter à d’autres succès. Le match a été difficile, mais on a su bien le négocier. J’ai gardé quatre titulaires sur le banc pour les lancer en cours du match car j’ai pensé au match d’aujourd’hui, mais aussi à une probable finale. Mes joueurs ont été admirables et n’ont point démérité malgré la pression nigériane à la fin. On a prouvé que les Eléphants vont très bien et méritent d’aller au Mondial et pourquoi pas de remporter le titre africain. Pour le moment, on va savourer cette victoire et à partir de demain, nous penserons à la finale». Augustine (Ent. Nigeria) «J’ai été un peu surpris par la lenteur de mes joueurs et leur incapacité de gagner les duels. Je pense que c’était dû aux efforts déployés contre la Tunisie. Je m’attendais à beaucoup mieux des vieux cadres de l’équipe, mais ils étaient curieusement discrets. Les Ivoiriens ont bien joué et ont mérité leur victoire, mais il y avait un hors-jeu flagrant qui a précédé le but de Drogba. Quant à mon avenir avec les Green Eagles, on va en discuter après notre retour au Nigeria». Jean Jacques Tizié (Côte d’Ivoire) «Je suis très heureux d’atteindre la finale qui s’ajoute à notre qualification au Mondial. On a livré un match héroïque et on a mérité notre victoire. Nos chances demeurent intactes pour la finale, quel que soit l’adversaire car notre détermination nous permet de faire face à tous, y compris l’Egypte qui nous a battus au premier tour». Yaya Touré (côte d’Ivoire) «Je suis doublement content puisqu’ j’ai été désigné meilleur joueur du match. Notre victoire était amplement méritée. On l’a voulue et on l’a eue grâce à notre talent et à notre courage. A présent, nous sommes tout près du but et nous allons devoir faire encore un effort pour remporter le titre».


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com