Les jeunes et la Saint-Valentin : L’amour, ça se fête





Les vitrines des commerces sont décorés de cœurs. C’est le rouge qui prend la relève après les paillettes dorées et argentées spécifiques aux fêtes de fin d’année. Parfumeries, chocolatiers, librairies, fleuristes et bijoutiers proposent leurs articles de cadeaux pour l’occasion. Certains pensent que le fait d’offrir un cadeau le jour de la Saint-Valentin, est essentiel. Tunis - Le Quotidien Il existe des personnes qui vont être vraiment chouchoutées la semaine prochaine. On les aime, on va leur prouver cet amour via des fleurs, des écrits romantiques, des SMS coquins et peut être aussi avec des cadeaux. Ils attendent la Saint-Valentin sur des charbons ardents. Normal, cette fête de l’amour est faite pour eux. D’autres en revanche, semblent tristes et mélancoliques. Ils sont solitaires et a priori personne ne leur dira “I love you”, ce 14 février prochain. A priori la tradition implique que l’homme offre des chocolats et des fleurs rouges en chiffre pair pour l’élue de son cœur. Elle veut aussi que la femme offre un livre et des fleurs en chiffre impair. Les passionnés profitent de l’occasion pour s’offrir plusieurs cadeaux. Il semble que les articles les plus convoités pendant cette fête d’amour le chocolat, les fleurs et le parfum. C’est ce que nous confirme Mounira, 32 ans gérante d’une parfumerie : “C’est l’une des périodes où le taux des ventes monte en flèche. Chacun selon son budget offre un parfum. La majorité sont des hommes jeunes et moins jeunes”, dit-elle. Zied, 18 ans, a pris l’habitude d’offrir et de recevoir des cadeaux pour l’occasion. Mais cette année, il passera la Saint-Valentin en solo. “L’année dernière, j’ai offert à ma petite amie un parfum qui m’a coûté 60 dinars. Elle m’a offert aussi un grand nounours. Hélas, nous avons rompu. Je suis sûr que je vais déprimer le jour “J”. Je vais en vouloir à tous ces amoureux qui vont être vraiment heureux et qui auront l’occasion de se sentir aimés et cajolés. Moi en revanche, je serai triste et solitaire. La Saint-Valentin représente pour moi une occasion pour exprimer la passion et l’amour. Certes, ce n’est pas une fête de chez nous, mais l’amour est universel, c’est un noble sentiment qui mérite qu’on lui consacre une fête”, dit-il. Anouar, 16 ans, se sent pour la première fois concerné par cette fête de l’amour. “Avant, il m’arrivait de trouver ridicule ces nombreuses personnes qui portent des cadeaux et des fleurs dans les mains. Mais depuis que je suis tombé amoureux, je me rends compte que ces petits gestes sont très importants pour que la relation s’épanouisse et pour que l’être-aimé soit rassuré. Cet année, je compte offrir un parfum pour l’élue de mon cœur. En outre, nul n’a le droit de dire que nous ne devons pas fêter la Saint-Valentin. C’est la fête de l’amour, que je sache! C’est donc notre fête, la fête de tous ceux qui s’aiment et si certains ne vivent pas encore une idylle, ils peuvent profiter de cette fête de l’amour, pour dire je t’aime à leurs mères, à leurs pères ...à tous ceux qu’ils aiment. L’amour est un sentiment très noble et il mérite d’être fêté”, dit-il. Anis, 25 ans suit à la lettre la norme de la Saint-Valentin. “Certes cette fête n’est pas de chez nous, mais je ne vois le mal à profiter de l’occasion pour exprimer nos sentiments. Je compte offrir à celle que j’aime du chocolat et des fleurs, dans les règles de l’art. D’ailleurs, celles qui ont un partenaires doivent se sentir aimées. C’est injuste de ne pas leur offrir ne serait ce qu’une rose, alors que dans leur entourage, d’autres seront vraiment gâtées”, dit-il. Houssem Eddine, 18 ans, trouve que cette fête de l’amour est universelle et elle doit être fêtée par tous. “Tout n’est pas bon à reproduire, c’est vrai. Mais soyons logiques, la Saint-Valentin, c’est bien une fête de l’amour et l’amour est le plus noble des sentiments qui soient ! Je trouve que le fait d’ ‘imiter” les occidentaux, justement, pour s’offrir des cadeaux ce jour-là est une très bonne initiative dans la mesure où nous allons rendre heureux les personnes qu’on aime. Moi, je compte offrir un bijou en argent à ma petite amie, et ce, sans oublier bien sûr le chocolat classique essentiel pour cette fête”, dit-il. Seïf, 18 ans, ne va pas offrir. Ce n’est pas qu’il soit solitaire, mais le jeune homme trouve que rien ne l’oblige à mettre le paquet pour une occasion à laquelle il ne croit pas. “Suis-je obligé d’offrir des cadeaux pour que la personne concernée se sente aimée? Sûrement pas ! Si d’ailleurs, elle va s’énerver parce qu’elle ne va pas recevoir de cadeau, cela me poussera à comprendre qu’il s’agit d’une fille calculatrice. Si c’était son anniversaire, je lui offrirai, parce qu’il s’agit de sa propre fête. Par contre, la Saint-Valentin, le Jour de l’An... Cela ne me dit absolument rien. Et si elle a besoin de preuves d’amour, elle les aura mais ce n’est pas à travers les cadeaux qu’on va le prouver. D’ailleurs qui prouve que ceux qui offrent sont ceux qui aiment sincèrement et fidèlement?”, se demande-t-il. Abir CHEMLI-OUESLATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com