L’affaire Mido déchire les Egyptiens : L’enfant gâté ne le sera plus jamais !





L’annonce de la sanction prise à l’encontre de Ahmed Houssème Mido fait couler beaucoup d’encre en Egypte. Tout le monde a dénoncé le geste du joueur, mais ils ne sont pas tous contents de l’avoir écarté de la sorte. * De notre envoyé spécial Kamel ZAIEM Pour revenir aux faits, signalons que Mido, auteur d’un comportement condamnable envers Hassen Chahata, son entraîneur, pour l’avoir remplacé, s’est calmé dans les vestiaires et a avoué à ses coéquipiers qu’il a agi d’une manière violente, mais qu’il ne voulait point offenser son coach. Quant à Chahata, il a convoqué le président de la fédération et lui a fait comprendre qu’il ne voyait qu’une seule issue, à savoir écarter Mido de l’effectif et le prier de renter chez lui. Face à la fermeté de l’entraîneur, les joueurs ont voulu réconcilier les deux parties et ont demandé à Mido d’aller présenter des excuses au coach, alors que Houssème Hassen, le doyen de l’équipe, a réuni quatre autres joueurs et sont allés voir Chahata dans sa chambre après leur retour à l’hôtel. Il a discuté avec eux mais ils n’ont pas pu lui faire changer d’avis puisqu’il a même affirmé qu’il va garder sa chambre le lendemain et ne plus entraîner le groupe tant que Mido est là. Tout le monde a compris, dès lors, que la réconciliation était impossible et le président de la fédération s’est réuni avec d’autres hauts responsables influents et ont décidé de suspendre pour une période de six mois. C’est le lendemain du match, après le repas, que Mido a appris la nouvelle. Il n’a pas réagi et a quitté l’hôtel avec sa propre voiture. Avant de partir, il a parlé avec Mohamed Abdelmoncef, le gardien remplaçant et lui a révélé que la sanction était injuste et inattendue et qu’il allait partir le lendemain à Londres pour réintégrer Tottenham, son club, et se contenter de suivre la finale à travers la télévision. * Avis partagés D’habitude, depuis le début du tournoi, le public du stade du Caire se met à siffler à chaque fois que Chahata décide de remplacer Mido. Cette fois-ci, il ne pouvait le faire devant la gravité du geste de son idole et a scandé «Dehors, dehors». Toutefois, plusieurs vois se sont élevées contre la décision de Mido. Ahmed Choubir l’a contacté par téléphone lors de son émission télévisée et le joueur a présenté ses excuses au public et à l’entraîneur. Choubir a appelé à ne pas se hâter à prendre une décision et à atteindre la fin de la CAN pour réagir. Quelques articles de presse, parus le lendemain ont été du même avis alors que d’autres ont salué la fermeté de Chahata et ont rappelé que l’entraîneur et son groupe sont plus importants que Mido et que ce dernier n’avait jamais eu une attitude avec son coach à Tottenham parce que là-bas, il n’est qu’un simple joueur et pas une vedette. Entre temps, Chahata s’est remis au travail pour préparer sa finale.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com