Sénégal – Nigeria (0 – 1) : Les Super Eagles à l’usure





Revanche sénégalaise ou confirmation nigériane? Personne ne s’est empêché de se poser la question à l’entame de cette confrontation opposant les Lions de la Teranga aux Super Eagles pour le compte du match de classement, communément appelé “la petite finale”. D’un niveau tout juste moyen, sinon quelconque, la période initiale a laissé tout le monde sur sa faim, ne donnant lieu qu’à une petite prestation. Il est vrai que les coaches ont procédé à un remaniement au sein de leur formation, d’autant qu’on n’avait rien à perdre de part et d’autre. Les Sénégalais ont fait pourtant illusion en début de rencontre, essayant de prendre l’initiative avec essentiellement une occupation rationnelle du terrain et une circulation fluide du ballon. Ils sont parvenus ainsi à prendre le dessus à l’entre-jeu, malgré la présence, dans l’autre camp, de Jay-Jay Okocha qui a hérité du brassard pour son dernier rendez-vous international si on se référait à ses récentes déclarations. C’est pourtant les Nigérians qui allaient ouvrir les hostilités par un tir-canon de Taiwo qui s’est abattu sur la transversale à la suite d'un coup franc (12’). Mais ce n’était toutefois que feu de paille, puisque les débats vont retomber par la suite dans leur ronron habituel avec, périodiquement, des coups d’éclat par-ci, par-là. On a pu ainsi noter deux tentatives sénégalaises, la première lorsque le centre-tir de N’daw est allé s’écraser sur la transversale de Vincent Enyeama (25’) , et la seconde quand Issa Ba est parvenu à brûler la politesse à ses anges gardiens pour se présenter seul face au gardien nigérian, mais ne réussissant qu’à tirer mollement, ratant ainsi l’aubaine (27’). A quelques minutes de la pause, une belle opportunité était présentée aux Super Eagles, mais Martins et Nsofor se sont embrouillés au bonheur du gardien Papa Mamadou Dhiouf (36’). Après le repos on n’a enregistré aucune amélioration, malgré les velléités menées dans un camp comme dans un autre, mais aisément annihilées par les défenses adverses. Les correctifs apportés par les deux techniciens ont profité aux Nigérians puisque deux minutes après sa rentrée Nwankwu Kanu prolongeait sur John Utaka dont le centre vers le second poteau trouvait Garba Lawal en embuscade. L’ancien sociétaire de l’EST n’a trouvé aucune peine pour marquer l’unique but de la partie (79’). Mansour Amara


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com