Solidarité avec Mido





Les joueurs égyptiens n’ont pas manqué de soutenir leur coéquipier Mido malgré leur attachement à leur coach Hassen Chahata et la gravité du geste du buteur des Pharaons. * De notre envoyé spécial Kamel ZAIEM Houssème Hassen, qui essayé vainement, avec son frère Ibrahim, de faire revenir Chahata sur sa décision a déclaré : «Il fallait agir avec sagesse et attendre la fin de la CAN avant d’annoncer une sanction. Je ne veux pas vous cacher que la sanction a été très mal accueillie au sein du groupe. Il s’agit d’un coéquipier et d’un cadre de l’équipe et les joueurs sont irrités par cette mise à l’écart». Pour sa part, Ahmed Hassen, le capitaine, a jugé que Mido ne méritait pas d’être remplacé car il y avait d’autres joueurs, hors du coup, qui auraient dû sortir avant lui. Quant à Abdedhaher Sakla, il a exprimé la colère des joueurs qui considèrent que la sanction, ainsi prise, était injuste et hâtive, indiquant qu’elle a influé sur le moral de ses coéquipiers alors qu’ils s’apprêtaient à jouer une finale de la CAN. D’autres joueurs sont allés encore plus loin en dénonçant quelques pratiques de l’entraîneur, qui, selon leurs dires, n’hésite pas à déclarer que la présence de son petit-fils dans les tribunes et du duo Amr Zaki - Imed Motaâb dans la formation lui porte souvent bonheur ! De toute façon, on a essayé de calmer le jeu avant la finale et Mido était jeudi dernier présent au camp d’entraînement où il a eu une discussion émouvante avec son entraîneur Chahata a accepté les excuses du joueur et Mido a assisté en spectateur à la séance d’entraînement accompagné du président de la fédération et de M. Alaâ Moubarak, fils du président de la République égyptienne.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com