L’état de santé de Sharon se détériore





Le Premier ministre israélien, Ariel Sharon, était dans un état critique hier à l'hôpital Hadassah d’Al-Qods où il a subi une nouvelle opération. Sa vie n’est toutefois pas en danger selon l’hôpital. Le Quotidien-Agences «Le Premier ministre est dans un état critique mais sa vie n'est pas en danger immédiat", a déclaré le professeur Mor Yossef lors d'une conférence de presse. Il a précisé que "l'intestin du Premier ministre était atteint" et qu'un morceau de 50 cm de cet organe lui avait été retiré, soit un tiers de la longueur du gros intestin. Selon lui, Sharon, qui se trouve dans le coma depuis depuis 39 jours, "ne n'est toujours pas réveillé". "L'opération en elle-même n'a rien d'exceptionnel, elle est routinière dans les hôpitaux et nous n'avons pas constaté de complications. Mais, il est évident que ce développement n'est pas un indice favorable pour la santé du Premier ministre", a poursuivi le professeur Mor Yossef. Il a précisé que l'opération était liée à un dysfonctionnement de la circulation sanguine qui apparaît chez les personnes longtemps immobilisées et sans connaissance comme c'est le cas pour Sharon admis à l'hôpital pour un accident cérébral le 4 janvier. Il a souligné que la décision d'opérer d'urgence Sharon avait été prise après avoir consulté ses deux fils, Omri et Guilad, en raison du risque encouru par Sharon pour une telle intervention. Omri et Gilaad, ainsi que ses principaux collaborateurs à la présidence du Conseil israélien ont accouru à son chevet dès la nouvelle de la brusque détérioration de son état de santé. Les radios militaire et publique diffusaient hier en continu des flashs d'information sur l'évolution de la situation depuis l'hôpital Hadassah Ein Kerem, où les journalistes de la presse locale et étrangère ont commencé à se déployer. Sharon avait subi le 1er février une gastrotomie pour lui permettre d'être alimenté par sonde à l'estomac. L'hôpital Hadassah avait alors indiqué que l'opération qui s'était bien déroulée devait permettre à Sharon "d'être nourri directement à l'estomac, afin d'éviter des complications". L'opération avait consisté à établir une ouverture permanente de la paroi antérieure de l'estomac, pour que le chef du gouvernement ne soit plus nourri par un orifice à la base du cou après une trachéotomie. Le 9 février, Sharon avait subi un scanner qui n'avait montré aucun changement dans son état de santé, selon ses médecins. L'état du Premier ministre avait été alors qualifié de "grave mais stable". C'est le Premier ministre israélien par intérim, Ehud Olmert, l'un de ses fidèles lieutenants, qui est aux commandes d'Israël depuis son hospitalisation.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com