Pour éviter la prison, il accuse sa femme d’adultère





Pour éviter la prison, cet époux n’a pas eu froid aux yeux en accusant sa propre femme d’adultère. Pis encore, il est allé jusqu’à prétendre qu’il a surpris son épouse à plusieurs reprises avec son amant lequel est le principal protagoniste dans cette affaire de vol par effraction ... Tunis - Le Quotidien En vacances en Tunisie, l’une de nos compatriotes résidente en France a décidé de mettre de nouvelles serrures afin de protéger sa villa sise dans un quartier huppé de la capitale des mauvaises surprises. Elle fit dès lors appel à un menuisier qui s’est chargé d’installer les nouvelles fermetures avant de recevoir ses honoraires. De retour dans l’Hexagone, la propriétaire a reçu un coup de téléphone pour l’informer que sa maison a été volée. La victime décida ainsi de rebrousser chemin et rentra au bercail où elle a constaté les faits avant d’aller porter plainte. Elle porta ses soupçons sur le menuisier l’accusant d’être l’auteur de ce vol. Convoqué au poste, le suspect a été interrogé. Certes, il a nié les faits, mais il n’a pas tardé à passer aux aveux. Le menuisier a déclaré du reste qu’après avoir installé les nouvelles serrures, il a gardé une copie des clés. Peu de temps après, il est revenu sur les lieux pour dévaliser la villa. Il s’est emparé entre autres, de plusieurs équipements électroniques remettant une bonne partie de ce butin à l’un de ses amis. Traduit devant la justice, le menuisier a écopé de deux ans de prison. Son ami, quant à lui, a été condamné par contumace à un an de prison. Son complice fut arrêté, par ailleurs, lors d’un contrôle d’identité. Comme le veut la procédure, la justice lui a permis de faire opposition à l’encontre de ce jugement. De ce fait, il a comparu de nouveau devant la cour où il a été interrogé. Coup de théâtre, le suspect a fait des révélations très graves. Il a déclaré qu’il n’est par impliqué dans cette affaire. Il a précisé que c’est sa femme qui a reçu les équipements en question car, tenez-vous bien, elle est la maîtresse du principal accusé. D’ailleurs, il n’a pas eu froid aux yeux en déclarant devant la cour qu’à maintes reprises, il a surpris son épouse dans des situations douteuses avec son amant. Et lorsqu’il lui demande d’où provenait les équipements en question, elle lui répond tout simplement qu’elle s’est débrouillée pour les avoir,. Du coup, c’est une autre affaire très grave qui a éclaté. Raison pour laquelle, la cour a décidé le report de cette affaire, à une date ultérieure pour pouvoir convoquer l’épouse et le menuisier. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com