Tunis : L’épouse agressée pour avoir refusé de quitter son travail ….





Un époux n’est pas allé par quatre chemins pour contraindre sa femme de garder la maison et ne plus travailler. Il lui a donné l’une de ces corrections qui envoient à l’hôpital ... Tunis - Le Quotidien Au moment où l’une des conditions exigées par nos jeunes en fixant leur choix de leur future femme est d’être active. (En d’autres termes, elle doit avoir un travail) d’autres hommes ont une autre opinion voire une autre idée. Tout bonnement, ils préfèrent avoir des épouses à leur entière disposition ne quittant le foyer conjugal que sur ordre émanant d’eux personnellement. En témoigne, le cas de ce mari qui, depuis toujours, a eu des problèmes avec sa femme concernant son travail. L’époux qui estimait que sa femme a changé depuis qu’elle a obtenu ce poste dans une société privée, ne cessait de mettre la pression sur sa douce moitié pour quitter son travail. Il pense, en effet, qu’elle a changé oubliant au passage de remplir ses devoirs. Mieux encore, le mari prétend que sa femme s’est mise à se maquiller d’une manière qu’il trouve provocante. Toujours est-il que cette attitude a été confrontée à une opposition farouche de l’épouse qui a refusé d’obéir aux ordres de son mari. Du coup, l’ambiance est tournée au vinaigre, transformant le domicile conjugal en un véritable enfer. Du coup, les altercations ne finissaient jamais. Pour un oui ou pour un non, l’épouse ramassant ses cliques et ses claques et rebroussait chemin vers la maison de ses parents. Une telle situation n’était guère pour apaiser la tension. Bien au contraire, l’atmosphère est devenue électrique et insupportable au point de pousser l’époux à agir et de quelle manière ... Dans la foulée le mari perdant un tant soit peu la raison a donné une correction à sa femme. Un passage à tabac qui a nécessité son transport d’urgence dans un hôpital de la place où les médecins lui ont prescrit un repos de vingt jours. Comme le veut la procédure, les responsables de l’hôpital ont alerté les auxiliaires de la justice. Suite à quoi, l’époux a été arrêté et inculpé de violence aggravée. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com